LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une arche naturelle dans un iceberg au groenland

Le Groenland : un laboratoire à ciel ouvert

59 min

Il est des terres lointaines qui fascinent et font rêver… Immensité de glace, le Groenland est l’une d’entre elles, la plus grande île du monde avec ses 2 millions de km2, peuplée seulement de 56 000 habitants.

Une arche naturelle dans un iceberg au groenland
Une arche naturelle dans un iceberg au groenland Crédits : Hiroya Minakuchi / Minden Pictures / Biosphoto - AFP

En partenariat avec Le Monde, retrouvez chaque jour les articles Planète et Sciences dans le quotidien et sur LeMonde.fr

Terre d’histoire, riche d’une flore et d’une faune uniques au monde, et d’une population locale à la culture originale, le Groenland renferme des sédiments qui sont de formidables témoins de l’évolution du climat passé et qui suscitent, depuis longtemps, l’intérêt des scientifiques… Mais avec la fonte de la calotte glaciaire, il est aussi devenu un acteur majeur du changement climatique en cours et l’objet de convoitises et d’enjeux géopolitiques, en raison des routes maritimes qui s'ouvrent et des ressources pétrolières détectées dans son sous-sol.

Entre passé, présent et avenir, le « Pays vert » se trouve désormais à la croisée des chemins, en quête de modernité et de prospérité, contraint de s’adapter à une situation nouvelle tout en tentant de préserver son identité et sa biodiversité. Une situation qui le place sous le regard de la communauté internationale et que nous allons explorer en compagnie de nos deux invités, Valérie Masson Delmotte, Directrice de recherche au CEA (Commissariat à l’énergie atomique), et David Grémillet, en duplex de Montpellier, directeur de recherche au CNRS, tous les deux co- auteurs et coordinateurs du livre Le Groenland. Climat, écologie et société paru aux CNRS éditions.

Et en seconde partie, dans "Les Echos de la terre", en partenariat avec le service Planète-Science du Monde, dont les contenus sont à retrouver chaque jour dans le quotidien et sur le site, nous accueillerons Géraldine Véron, commissaire de l'exposition « Espèces d’ours ! » en ce moment au Muséum National d’Histoire Naturelle, spécialiste en Systématique, phylogénie, biogéographie et conservation des mammifères carnivores. Et l’ours polaire ne sera pas absent de nos préoccupations du jour…

Pour aller plus loin en quelques clics

Cop 22 : Changements climatiques : une Inuite s'adresse aux leaders du monde au nom du Canada. Une jeune Inuite a pris la parole mercredi pour le Canada à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Marrakech, au Maroc. Maatalii Okalik s'est adressée au parterre de diplomates, et de chefs d'État et de gouvernement pour la déclaration officielle du Canada à la plénière de cette conférence internationale, au côté de la ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna… La ministre McKenna a présenté Mme Okalik comme une « jeune leader incroyable de l'Arctique canadien et une voix forte de la jeunesse inuite », à qui il était particulièrement pertinent de donner la parole en cette Journée internationale des femmes autochtones.RADIO CANADA, 16/11/2016

Sibérie : Pourquoi 61.000 rennes sont morts en trois mois ? Les conséquences du changement climatique sont variées, et peuvent toucher de plein fouet certaines espèces animales aussi bien que les modes de vie des populations locales. Lorsqu'on évoque les régions arctiques, on pense souvent aux ours polaires, dont la fonte des glaces menacerait l'habitat. Plus nombreux, les rennes seraient également menacés, et avec eux les traditions millénaires de leurs éleveurs. TEMPSREEL.NOUVELOBS.COM, 17/11/2016

Les actions du WWF pour protéger l’ours polaire. Le WWF s’investit dans des mesures contre le réchauffement climatique et s’engage en faveur de la création d’une grande réserve naturelle en Arctique pour protéger l’ours polaire et son habitat. De plus, le WWF soutient divers projets de recherche au profit de l’ours polaire et s’engage contre les dangers provoqués par l’exploitation du pétrole et du gaz et la navigation en Arctique. Le WWF collabore avec la population locale pour éviter les conflits entre l’homme et l’animal et pour créer des possibilités de développement durables

Depuis le mois de juin 2012, Greenpeace lutte contre les forages en Arctique. L'ensemble des bureaux de Greenpeace dans le monde mène campagne pour empêcher les géants du pétrole de s'attaquer à l'Arctique. Cette campagne Save The Arctic rassemble et mobilise les citoyens de la planète. Avec une belle victoire, puisque Shell a abandonné la course à l’Arctique en octobre 2015. Dans la foulée, le président des Etats-Unis suspendait toute nouvelle concession en Arctique et renforçait drastiquement les contraintes sur les permis en cours, rendant tout forage improbable dans un futur proche. Preuve que notre mobilisation sans faille, appuyée par les citoyens du monde entier, peut contribuer à produire de grands résultats. Nous continuerons de faire campagne jusqu’à ce que l’Arctique soit définitivement protégé et sanctuarisé.

Le PLUS et le MOINS

LE MOINS : CLIMAT : Trump pourrait profiter d’une faille juridique pour sortir de l’accord de Paris

L'article du Monde signé Simon Roger nous donne des éléments de compréhension de ce que peut nous réserver le nouveau président élu des État unis. Donald Trump, un climatosceptique convaincu pourrait ainsi utiliser une faille dans l'article 28 de l'accord de Paris pour en désengager les Etats-Unis.

Simon Roger souligne par ailleurs que les Etats-Unis et la Chine, les deux plus gros pollueurs de la planète ont fait de l’action contre le réchauffement l’un des axes-clés de leur relation bilatérale et qu'un retrait de Washington n’annulerait pas l’accord de Paris, mais redistribuerait les cartes de la gouvernance climatique.

Manifestation anti-Trump à Paris le 19 novembre 2016
Manifestation anti-Trump à Paris le 19 novembre 2016 Crédits : Serge TENANI / Citizenside - AFP

Une dernière possibilité, qualifiée par les observateurs d’« option passive » reste à envisager : « Une autre stratégie possible est de rester dans l’accord de Paris, de ne pas mettre en œuvre la contribution nationale américaine – ce qui ne sera pas sanctionné puisque l’accord ne repose pas sur la sanction, mais sur l’incitation – et de piéger l’accord de l’intérieur », avance Matthieu Wemaëre, avocat et expert en droit de l’environnement.

Quoiqu'il en soit, la perspective du retrait des Etats-Unis de l'accord a fait planer un nuage sombre sur les négociations qui viennent de se tenir à Marrakech, ville hôte de la COP22.

- Lire l'article de Simon Roger : Climat : Trump pourrait profiter d’une faille juridique pour sortir de l’accord de Paris, LE MONDE | 12.11.2016

- Dans un autre article du Monde, le journaliste Stephane Foucard développe l'idée qu' "avec l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis s’ouvre une période où, pour la première fois depuis l’émergence d’« Homo sapiens », les lubies et la folie d’un seul homme pourront avoir une influence irréversible sur la planète entière.

Lire l'article de Stephane Foucard : L’an I du trumpocène, LE MONDE | 14.11.2016

Revue du web de l'environnement

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes

Intervenants
  • paléoclimatologue, co-présidente du du groupe de travail sur les bases physiques du climat du GIEC
  • directeur de recherche au CNRS
  • zoologiste, spécialiste des petits mammifères carnivores, enseignante chercheuse au Muséum national d'Histoire naturelle, chargée de conservation de collections de Mammifères et directrice adjointe de l’Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......