LE DIRECT
Maisons détruites par l'ouragan Katrina le 30 Août 2005, Biloxi, Mississippi.

Les migrants du climat

59 min

On estime à 26 millions le nombre de migrants environnementaux ! Le chiffre est terrible... Un habitant de la planète sur sept est un migrant !

Maisons détruites par l'ouragan Katrina le 30 Août 2005, Biloxi, Mississippi.
Maisons détruites par l'ouragan Katrina le 30 Août 2005, Biloxi, Mississippi. Crédits : ROBERT SULLIVAN - AFP

Et parmi les causes de ces migrations qui suscitent, aujourd'hui, appréhension et réflexion, et génèrent de vives réactions allant de la peur au sursaut humanitaire, la dégradation de l'environnement en est une majeure.

Mêlés aux facteurs politiques, économiques, psychologiques..., les changements subis par notre environnement sont donc des facteurs de mouvements de populations qu'il nous faut, plus que jamais, comprendre et analyser si l'on veut pouvoir réagir, accompagner et anticiper ces migrations qui bouleversent des millions de vies.

Pour en parler nous serons en compagnie de François Gemenne, politiste, spécialiste des questions environnementales, chercheur en science politique à l'université de Liège (CEDEM) et à l'université de Versailles, et directeur exécutif du programme de recherche "Politiques de la terre" à Science-Po. Co auteur du livre Atlas des migrations environnementales (Les presses de Sciences-Po, 2016), Anneliese Depoux, co-directrice du centre Virchow-Villermé de Santé Publique Paris-Berlin , chercheur associée au Groupe de recherches interdisciplinaires sur les processus d’information et de communication (GRIPIC) de l’Université Paris Sorbonne CELSA, co-fondation du groupe de recherche 4CHealth (Climate Change, Health and Communication) », co- auteur du rapport « Climate migration and health » (Université Paris Descartes, 2016), Guillaume Collanges, journaliste free-lance, photographe et membre fondateur du collectif Argos.

Exposition 12e Festival Internationale de la photographie de L'Oeil en Seyne , un tour du monde des initiatives écologiques réussies par le collectif Argos : http://www.loeil\-en\-seyne.fr/

Puis en seconde partie dans "Les échos de la terre", nous retrouverons Emeric Lhuisset, photographe, qui nous parlera de son exposition « Last water war, ruins of a future » qui se tient au musée de l'Institut du Monde Arabe à Paris jusqu'au 4 décembre prochain. Il s'est rendu en Irak, sur le site archéologie de Telloh, afin de réaliser une série de photographies évoquant un risque identifié d'une guerre de l'eau prochaine.

  • La phrase que vous faites vôtre

« Le présent n'est pas un passé en puissance. Il est le moment du choix et de l’action » Simone de Beauvoir (Anneliese Depoux)

"Agis en ton lieu, pense avec le monde" Edouard Glissant (François Gemenne)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  • REVUE DU WEB DE L'ENVIRONNEMENT

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour Aller plus loin en quelques clics

Articles :

-Joan Faus, Les vies brisées des premiers réfugiés climatiques des Etats-Unis, Le Figaro.fr, 04/10/2016

- Ocean Climax : le festival bordelais qui met en avant la question des réfugiés

Pour la deuxième année de suite, le festival Ocean Climax, qui s'est déroulé à Bordeaux du 8 au 11 septembre, cultive sa dimension hybride, éclectique et multiculturelle. L’idée ? Faire grandir la mobilisation citoyenne autour des enjeux océaniques, climatiques et migratoires en mobilisant conférenciers, artistes et musiciens.

- La Cimade (Association militante depuis 1939), accompagne les personnes étrangères dans la défense de leurs droits. Elle a publié en avril 2016 un dossier sur les réfugiés climatique dans sa publication « Causes communes ».

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Rapports :

- Le CESE veut favoriser l'intégration de la justice climatique dans les politiques françaises

Le Conseil économique social et environnemental appelle au respect du principe de justice climatique. L'avis contient des propositions pour éviter que le réchauffement climatique n'occasionne une hausse supplémentaire des inégalités….L'avis incite notamment la France à mettre le sujet du statut des réfugiés climatiques à l'ordre du jour de la COP22.

- Le dernier rapport de l’IDMC (Observatoire des situations de déplacements internes) et du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) estime que plus de 19,3 millions de personnes ont été forcées de fuir leurs maisons suite à des catastrophes naturelles dans 100 pays en 2014. Des centaines de milliers d'autres sont toujours déplacées suite à des catastrophes au cours des années précédentes. Depuis 2008, une moyenne de 26,4 millions de personnes par an ont été déplacées de leurs foyers par des catastrophes provoquées ou naturelles. Ceci est l'équivalent d'une personne se déplaçant à chaque seconde.

Lire le rapport (en anglais) : Global Estimates 2015 People displaced by disasters, 2015

- Le dernier rapport annuel de l’IDMC (Observatoire des situations de déplacements internes) publié en mai 2016 indique que dans le cours de l’année 2015 ceux sont bien les catastrophes naturelles survenues dans 113 pays qui ont provoqué le plus de migration en interne dans le monde : 19,2 millions de personnes. C’est à dire deux fois plus que le nombre de personnes chassées par les conflits, guerres et violences : 8,6 millions. Le phénomène touche essentiellement les pays en voie de développement.

- Comme les années précédentes, le rapport publié par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et ScienPo vise à dévoiler et à comprendre quels sont les événements environnementaux qui ont provoqué des déplacements et des migrations pour l’année 2014. Les études de cas du rapport (aussi bien sur des pays développés qu’en voie de développement) tentent de faire la lumière sur les relations entre les changements climatiques, l’environnement et les déplacements humains.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Plus et le Moins

LE MOINS : Selon l’OMS 92% de la population mondiale est touchée par la pollution de l’air

L’OMS a mis au point un nouveau modèle de qualité de l’air qui calibre les données provenant de stations au sol et de satellites en vue de maximiser la fiabilité. L’exposition à la pollution de l’air dans les pays a été analysée par rapport à la population et aux niveaux de pollution de l’air, à une résolution de grille d’environ 10 km sur 10 km. Grâce à ce nouveau modèle très précis, l’organisation confirme que 92% de la population mondiale vit dans des lieux où les niveaux de qualité de l’air ne respectent pas les limites fixées par l’OMS.

En 2012, selon les estimations, 6,5 millions de décès (soit 11,6% des décès dans le monde) étaient associés à la pollution de l’air extérieur et à la pollution de l’air intérieur. L’OMS note par ailleurs que près de 90 % des décès liés à la mauvaise qualité de l’air surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, et près de deux décès sur trois en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique occidental.

Tourists wearing face masks against air pollution visit the promenade on the Bund in heavy smog in Shanghai, China, 14 January 2016.
Tourists wearing face masks against air pollution visit the promenade on the Bund in heavy smog in Shanghai, China, 14 January 2016. Crédits : ZHONG YANG / IMAGINECHINA - AFP

Parmi les principales sources de pollution de l’air, on compte surtout les modes de transport inefficaces, les combustibles ménagers, la combustion des déchets, les centrales électriques alimentées au charbon et les activités industrielles.

«Une action rapide pour faire face à la pollution atmosphérique est nécessaire d’urgence», ajoute le Dr Neira, Directrice du Département Santé publique, déterminants sociaux et environnementaux de la santé à OMS. «Il existe des solutions, notamment des systèmes de transports plus viables, la gestion des déchets solides, l’utilisation de poêles et de combustibles propres pour les ménages ainsi que les énergies renouvelables et la réduction des émissions industrielles», souligne-t-elle.

- LE PLUS : L’Accord de Paris va rentrer en vigueur dans moins d’un mois

La ratification par les dirigeants européens de l’Accord de Paris est analysée par beaucoup comme historique. En effet, elle va permettre à l’accord de rentrer en vigueur moins d’un an après sa signature. A titre de comparaison, il aura fallu huit années au protocole de Kyoto (voté en 1997) pour entrer en vigueur. Patricia Espinosa, la secrétaire générale de la Convention climat des Nations unies avait du mal à cacher son enthousiasme, le 5 octobre elle tweetait : « 72 pays représentant 56,75% des émissions ont maintenant ratifié l'accord de Paris! L'entrée en vigueur aura lieu dans 30 jours »

Pour entrer en vigueur, l'accord devait être ratifié par 55 pays représentant au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, la signature conjointe des deux premiers pollueurs de la planète, la Chine (20% des émissions mondiales) et les Etats-Unis (18%), début septembre, la ratification de l’Inde, 3e pollueur de la planète et le vote du Parlement européen le 5 octobre a donc ouvert la voie à son entrée en vigueur avant le coup d'envoi de la COP22 à Marrakech (7-18 novembre).

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bibliographie

réfugiés climatiques

Réfugiés climatiques CollectifD. Carré éditeur, 2010

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......