LE DIRECT
Macrophagic myofasciitis

A quels risques sanitaires est-on exposé dans notre vie quotidienne ?

58 min

Des sels d'aluminium dans les déodorants responsables de cancers du sein, des perturbateurs endocriniens nichés dans des crèmes de beauté..., le danger nous guette au plus près de notre intimité et dans nos foyers.

Macrophagic myofasciitis
Macrophagic myofasciitis Crédits : Romain Gherardi/Phanie - AFP

Mais si des chercheurs et alerteurs ont, depuis des années, tenté d'interpeller sur ces substances toxiques, le principe de précaution et de prévention ne semble guère peser dans un monde où la médecine curative est la règle. Aujourd'hui, des résultats scientifiques font le lien entre ces substances nocives pour la santé et certaines maladies. Bilan sur ces produits incriminés et leurs conséquences avec notamment André Cicolella, chimiste, toxicologue, ancien conseiller scientifique à l'Institut national de recherche et de sécurité INRS et professeur à Science-Po Paris, président du Réseau Environnement et Santé, auteur de Cancer du sein, en finir avec l'épidémie (Les Petits Matins, 2016) le professeur Romain Gherardi, chef du service du centre expert en pathologies neuromusculaires à l'hôpital Henri Mondor, professeur des Universités, auteur de Toxic story. Deux ou trois vérités embarrassantes sur les adjuvants des vaccins (Actes Sud, 2016) et Fabien Guibal, dermatologue à l’Hôpital Saint-Louis, vice-président du syndicat des dermatologues vénérologues, expert près la Cour d'Appel de Paris.

Et en seconde partie "Les Echos de la terre", pour rebondir sur la journée maritime mondiale qui s’est tenue fin septembre, nous serons avec Frédéric Le Manach, directeur scientifique de l’Association Bloom, une association entièrement dévouée aux océans et à ceux qui en vivent. Sa mission est d’œuvrer pour le bien commun en mettant en œuvre un pacte durable entre l’homme et la mer.

  • La phrase que vous faites vôtre

« Il n’y a aucun exemple que la vérité ait été nuisible, ni pour le présent, ni pour l’avenir », Denis Diderot (Romain Gherardi)

«Sans la rationalité sociale, la rationalité scientifique reste vide ; sans la rationalité scientifique, la rationalité sociale reste aveugle». Ulrich Beck dans La société du risque. ( André Cicolella)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

REVUE DU WEB DE L'ENVIRONNEMENT

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

POUR ALLER PLUS LOIN EN QUELQUES CLICS

Articles et Rapport

La vaccination au cœur d’un thriller scientifique par Stéphane Foucart dans le Monde

- Etats-Unis: la facture salée des perturbateurs endocriniens, Romain Loury, JOURNAL DE L’ENVIRONNEMENT, 18/10/2016

D’un point de vue sanitaire, les perturbateurs endocriniens coûtent chaque année 340 milliards de dollars aux Etats-Unis, soit 2,33% de leur produit intérieur brut (PIB), selon une étude publiée lundi 17 octobre dans la revue Lancet Diabetes, Endocrinology. Première cause, le handicap intellectuel chez les enfants.

- Télécharger l'étude (en anglais) : Exposure to endocrine-disrupting chemicals in the USA: a population-based disease burden and cost analysis, Teresa M Attina, MD, Prof Russ Hauser, MD, Sheela Sathyanarayana, MD, Prof Patricia A Hunt, PhD, Prof Jean-Pierre Bourguignon, MD, John Peterson Myers, PhD, Joseph DiGangi, PhD, Prof R Thomas Zoeller, PhD, Dr Leonardo Trasande, MD

Rapport d'information déposé, en 2014, par la commission des affaires européennes sur la stratégie européenne en matière de perturbateurs endocriniens, présenté par M. Jean-Louis ROUMEGAS

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Associations, Fondations, ONG

Revue 60 Millions de Consomateurs . Beauté au naturel /Hors-série - N° 120S - août 2016 . Faut-il croire aux promesses des cosmétiques dits “naturels” ? 60 Millions vous aide à repérer les « ingrédients désirables » et à confectionner vos propres soins beauté.

TEDEX - The endocrine Disruption exchange, une organisation internationale, sans but lucratif, fondée par le docteur Théo Colborn, zoologiste, épidémiologiste américaine, théoricienne des perturbateurs endocriniens qui est décédée en 2014.

La SIN List élaborée par l’ONG suédoise Chem Sec

- La Fondation Nicolas Hulot et l'Assocation Ecolo crèche s'associent une nouvelle fois et adressent une pétition à Madame Marisol Touraine, Ministre de la santé. Publié le 19/10/2016

L'objectif de cette pétition est de faire sortir les toxiques des crèches en: interdisant les produits les plus nocifs, poursuivant les études épidémiologiques pour mieux identifier les substances préoccupantes et leurs conséquences, en rendant plus lisible la composition et les étiquettes des produits pour le personnel des crèches.

Les campagnes Océan de l’association Greenpeace : « Nos océans sont malades de la surexploitation. Greenpeace se mobilise pour la préservation des écosystèmes marins et pour une pêche durable » :

L’association Sea Shepherd : « Fondée en 1977, Sea Shepherd Conservation Society (SSCS) est une organisation internationale à but non lucratif de conservation de la faune et de la flore marines. Notre mission est de mettre un terme à la destruction des écosystèmes marins et au massacre des espèces dans le but de conserver et de protéger la biodiversité des océans du monde entier. »:

L’action de l’association WWF pour une pêche durable : « Nous avons vécu à crédit sur le dos des ressources marines pendant trop longtemps. Il faut restaurer les stocks, mettre en place des pratiques durables en accompagnant les transitions, redonner une place centrale à la pêche artisanale, la rendre plus rentable au plan économique, énergétique, environnemental et social. »

L’association Seaweb Europe pour la préservation des océans et des produits de la mer : « SeaWeb Europe travaille avec l’ensemble des professionnels, usagers des mers et océans, afin de mettre en oeuvre des pratiques responsables vis-à-vis de la préservation des océans. »

- LISTE DES GUIDES DU POISSON DURABLE (2014) ET CONSEIL DE CONSOMMATION (Association Bloom)

- Liste des guides du poisson durable proposés par différentes ONG

- Les conseils de Bloom pour mieux acheter son poisson

--------------------------------------------------------------------------------------------------

LE PLUS ET LE MOINS

LE MOINS : La fonte des glaciers dans les Andes boliviennes inquiète les scientifiques

Selon une étude publiée jeudi 20 octobre dans The Cryosphere, revue de l’Union européenne pour les géosciences (EGU), le réchauffement de la planète aurait causé une réduction de la surface des glaciers dans les Andes boliviennes de 43% entre 1986 et 2014.

Le recul de ces glaciers peut dans l’avenir engendrer de très graves problèmes dans le pays : soucis d’irrigation, d’eau potable, assèchement des rivières et des lacs ou encore diminution de l’énergie en provenance des centrales hydroélectriques pour les villages montagnards mais aussi pour les grandes villes comme La Paz et El Alto.

« En outre, le recul des glaciers fait apparaître des lacs qui peuvent connaitre une vidange brutale susceptible de détruire des villages et tout type d’infrastructure en aval, » souligne l’auteur principal Simon Cook, Maître de conférences à l’Université Métropolitaine de Manchester au Royaume-Uni. L’étude identifie 25 lacs glaciaires potentiellement dangereux envers des populations humaines et des infrastructures à travers les Andes Boliviennes comme l’explique Simon Cook, « Nous avons cartographié des centaines des lacs,’’ a expliqué Simon Cook. Quelques lacs sont très petits et posent un risque minime. D’autres sont très larges, mais il n’y a pas ou peu de possibilité d’avoir une vidange catastrophique. Enfin, d’autres sont assez larges pour générer une inondation massive, et sont entourés par des pentes raides ou des glaciers raides et pourraient être dangereux ».

Bolivia, La Laz, vue aérienne
Bolivia, La Laz, vue aérienne Crédits : HERMES IMAGES / AGF / PHOTONONSTOP - AFP

On a pu observer les conséquences d’une vidange en 2009 dans cette région des Andes, des animaux ont été tué, des terrains cultivés détruits un village a été isolé pendant plusieurs mois suite à une route coupée. Pourtant, comme le souligne Dirk Hoffman, chercheur de l’institut des montagnes de Bolivie et co-auteur de l’étude publiée dans The Cryosphere, « comme ces endroits sont très isolés et très éloignés des villes, les autorités dans un niveau national et le public plus vaste ne sont pas conscients des nouveaux dangers que les habitants de montagne font face à cause des impacts du changement climatique, et il n’y a pas de mesures appropriées ».

Et ces risques ne sont pas prêts de diminuer au vu des prédictions de l’étude qui évalue la réduction de la zone glaciaire aux environs d’un dixième des valeurs de 1986 d’ici la fin du siècle.

Si cette étude est la première qui l’impact du réchauffement climatique sur les glaciers en Bolivie, Simon Cook conclut avec l’espoir « que nos résultats seront utiles aux acteurs Boliviens – gouvernement, organismes, personnes vivant dans des zones rurales et dans des villes ».

Télécharger l’étude (en anglais) : Glacier change and glacial lake outburst flood risk in the Bolivian Andes, Cook, S. J., Kougkoulos, I., Edwards, L. A., Dortch, J., and Hoffmann, D.: Glacier change and glacial lake outburst flood risk in the Bolivian Andes, The Cryosphere, 10, 2399-2413, doi:10.5194/tc-10-2399-2016, 2016.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

LE PLUS : Apiculture : Trois nouvelles ruches sur les toits de Paris

L’agriculture urbaine est de plus en plus présente dans nos villes, la place toujours plus importante de ruche sur les toits des immeubles en est le parfait symbole. Ainsi, « les sentinelles de notre environnement » comme les nomme l’Union Nationale de l’Apiculture Française ont trouvé ce 20 octobre 2016 un nouveau toit pour les accueillir dans le 4e arrondissement de Paris.

En effet, c’est dans le cadre du Plan Climat actualisé, du Livre bleu et du Plan biodiversité de Paris, que le Rucher Abeille sentinelle de l’environnement®, le Potager et la Vigne de l’Hôtel de Ville sont inaugurés, en plein cœur de Paris, sur une toiture plate de près de 1 000m2.

Une ruche de 40.000 abeilles est installée, le 18 mars 2008 dans les jardins parisiens du conseil régional d'Ile-de-France.
Une ruche de 40.000 abeilles est installée, le 18 mars 2008 dans les jardins parisiens du conseil régional d'Ile-de-France. Crédits : MARTIN BUREAU - AFP

Un projet rendu possible grâce à la concertation entre la mairie de Paris, l’Union Nationale de l’Apiculture (UNAF), Urbagri et ses partenaires Siplast et le Groupe Loiseleur dans le cadre de l’appel à projet lancé en avril 2016, « ParisCulteurs ».

L’UNAF rappelle par ailleurs l’importance des abeilles dans le maintien de notre biodiversité puisque 35% des ressources alimentaires et 65% de leur diversité dépendent de la pollinisation par les abeilles. Pour Henri Clément, Porte-parole de l’UNAF : « Il est donc urgent de sauvegarder l’abeille domestique et les pollinisateurs sauvages et de protéger leur environnement dans nos campagnes, mais également en zone urbaine »

Lancé par l’Union Nationale de l’Apiculture Française, en décembre 2005, le programme national, à but non-lucratif, Abeille, sentinelle de l’environnement a pour objectif de répondre à des problématiques majeures :

  • Disparition massive des abeilles et des insectes pollinisateurs en France et dans le monde
  • L’urgente nécessité de sauvegarder la biodiversité végétale et notre environnement
  • L’indispensable évolution vers une agriculture durable et raisonnable
  • La préservation du lien homme-nature • L’information et la sensibilisation du public et des enfants

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Intervenants
  • spécialiste des maladies neuromusculaires, diplômé en neurologie et en pathologie, Professeur des Universités
  • dermatologue à l'hôpital Saint-Louis
  • directeur scientifique de l’Association Bloom
  • Chimiste et toxicologue, président de l'association Réseau Environnement Santé (RES), spécialiste de l’évaluation des risques sanitaires
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......