LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Orange Laboratoire

Abécédaire citoyen des sciences (dirigé par Marie-Françoise Chevallier-Leguyader) aux éditions Le Pommier

2 min
À retrouver dans l'émission

Ce n'est pas un dictionnaire ni une encyclopédie, c'est un abécédaire: l'« abécédaire citoyen des sciences » par Marie-Françoise Chevallier-Leguyader.

Orange Laboratoire
Orange Laboratoire Crédits : Franck FERNANDES - Maxppp

Et comme l'abécédaire qui permet aux enfants d'apprendre l'alphabet en le visualisant d'un coup d'œil, c'est la même chose ici : de la lettre A et jusqu'à la lettre Z, cet ouvrage a l'ambition d'embrasser tous les enjeux scientifiques qui pétrissent notre monde, de les donner à connaître, de les transmettre, sous forme d'analyses, d'entretiens ou de tribunes.

De A comme ADN, E comme Ethique médicale, G comme Galilée, ou encore P comme Puissance, et jusqu'à Z comme Zéro (risque), on retrouve donc bien cette ambition éducative. Une ambition éducative qui passe précisément par les mots, et c'est sûrement d'ailleurs ce qui ressort au fil de ces pages : cette interrogation sur la bonne manière de parler et de diffuser le plus justement possible ces thèmes, ces questions et ces défis scientifiques qui agitent nos débats de société.

Mais comment parler de ce qui est précisément en train de se faire et dans lequel nous sommes plongés ? Car c'est bien le grand défi éducatif que pose la science, celui d'être tourné sans cesse vers l'avenir, de sans cesse évoluer, de repousser les frontières de l'inconnu : or, comment parler de ce qui n'est pas encore connu ? Comment trancher une controverse, comment distinguer les soupçons complotistes et la « junk science » ou « science poubelle » d'une « bonne science », quand le propre de la démarche scientifique est aussi d'avancer grâce aux erreurs, aux doutes et aux oppositions ?

Il y a donc plus dans cet abécédaire que de mettre à plat tous ces enjeux, de A à Z donc, pour simplement les apprendre par cœur : il y a l'ambition de les mettre en perspective pour les interroger et en faire un usage pertinent. Comme le souhaite Marie-Françoise Chevallier-Leguyader, il y a ici le vœu d'une « mise en culture » du questionnement scientifique, ce qui suppose tout autant d'acquérir une culture scientifique que de la cultiver, c’est-à-dire de mettre en pratique une démarche propre à la science tout autant dans le progrès que dans la prudence.

Bibliographie

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......