LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
.

"Comme des fous. Folie et trauma dans Tristram Shandy" de Françoise Davoine

2 min
À retrouver dans l'émission

L’œuvre de Laurence Sterne soulève ces questions : tout début est-il bien le commencement d’une vie ? A quel moment commence véritablement une vie ? Est-elle jamais finie ? Autrement dit : à quoi tient, de bout en bout, une existence ?

.
.

Au XVIIIème siècle, à partir de 1759 précisément, Laurence Sterne a publié sur une période de huit ans, les 9 volumes de Vie et Opinions de Tristram Shandy. Ouvrage magistral, classique, au même titre que le Don Quichotte de Cervantès, ou que Les voyages de Gulliver de Jonathan Swift, il donne, comme le titre l’indique, la parole au gentilhomme Tristram Shandy, qui fait à la fois entendre ses opinions et retrace, pour nous, une grande partie de sa vie.

Et c’est une vie folle qu’il nous raconte ! « Comme des fous », tel est d’ailleurs le titre du dialogue que propose la psychanalyste Françoise Davoine à partir de cette œuvre. Et de fait, la narration de Tristram Shandy de sa propre vie est beaucoup moins linéaire qu’un simple compte-rendu : écrit de la déraison, truffé de digressions, de commentaires, de sous-entendus et d’ironie, il nous révèle que c’est d’abord la vie et les opinions qui ne sont jamais linéaires, jamais organisées, même quand on se penche a posteriori sur elles… Pour preuve : ce début, ce tout début, qui n’est pas celui de la naissance de Tristram Shandy, mais le moment où ses parents se sont plus à lui donner l’existence, sans trop réfléchir.

Vie cabossée et sinueuse, début irréfléchi et contrarié… l’œuvre de Laurence Sterne soulève ces questions : tout début est-il bien le commencement d’une vie ? A quel moment commence véritablement une vie ? Est-elle jamais finie ? Autrement dit : à quoi tient, de bout en bout, une existence ?

Pour Françoise Davoine, cette œuvre repose d’une certaine manière la célèbre question soulevée par Shakespeare : « Etre ou ne pas être ». Et il ne s’agit jamais de tenter d’y répondre, d’y donner un sens continu et total, mais plutôt ici, en partant de points précis (le féminisme, la mort, le signifiant…) de donner un peu de consistance aux ratés de la vie.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......