LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Flora, les fleurs dans l'Antiquité

2 min
À retrouver dans l'émission

Flora, c'est le titre de ce recueil de textes de l'Antiquité paru aux éditions des Belles Lettres, textes qui ont donc pour thème, comme le suggère ce titre, les fleurs.

On pourrait parler d'un recueil, mais mieux vaudrait en fait parler d'une anthologie, car c'est bien de la fleur, « anthos » en grec, que provient le terme même d'« anthologie », soit le fait, comme le précise Delphine Lauritzen à qui l'on doit cet ouvrage, « de choisir et d'arranger de la manière la plus plaisante qui soit des pièces de littérature, telle une composition de fleurs dont chacune contribue à la beauté de l'ensemble ».

« Arrangement », « plaisir », « beauté », le vocabulaire des fleurs résonne d'emblée avec l'ornement et le goût des apparences. Les fleurs seraient-elles pour autant du côté du superflu ? On peut tout de suite répondre que non, en témoignent la multiplicité de textes ici : les fleurs nourrissent, Hérodote et Théophraste donnent ainsi la recette du « pain de lotus » ; les fleurs guérissent, c'est la fleur du citronnier dont Virgile raconte comment « elle chasse du corps les noirs poisons » ; les fleurs sont donc essentielles, et à chaque printemps, leur réapparition rappelle le pouvoir de création de la nature, elle révèle toute une métaphysique de la vie et l'importance de leur culture comme d'une culture de soi, comme le dit si bien Ovide dans ses Fastes et à travers la bouche de Flora, la déesse des fleurs...

Et pourtant, pourquoi ne pas se contenter du pur plaisir ornemental des fleurs, pourquoi ne pas jouir de la simple apparence d'une rose, rouge comme le sang qu'Aphrodite a versé à la mort d'Adonis, ou encore s'enivrer du parfum des narcisses et des myrtes qui se mélange avec le vent ? Les fleurs sont d'abord des apparitions que l'on contemple, et elles exaltent pour nous l'importance des images, des couleurs, des formes, des résonances et de la composition d'ensemble. C'est ce que l'on découvre à travers ces textes : les fleurs sont une « valeur ajoutée », elles sont superflues, mais ce superflu a un pouvoir, laisser des images, créer des métaphores : des jeunes filles en fleurs aux bleus de l'âme.

Bibliographie

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......