LE DIRECT
Portrait de Dante

"Dante : l'esprit pèlerin" par Didier Ottaviani

3 min
À retrouver dans l'émission

Qu’attend-t-on de tout voyage ? Attend-t-on seulement du voyage de voir du pays, d’en traverser les épreuves, de voir du nouveau et que cela nous enrichisse, comme on l’entend beaucoup ?

Portrait de Dante
Portrait de Dante Crédits : Botticelli

De Dante et de sa Divine Comédie, on retient surtout l’Enfer, ces images que les peintres Doré, Delacroix ou encore Dali ont gravé dans notre mémoire. Mais l’Enfer n’est qu’un passage de cette « rude pente à gravir », la Divine Comédie est plus qu’une forêt infernale : c’est un voyage, c’est un pèlerinage, pour reprendre les mots de Didier Ottaviani dans cet essai génial consacré à l’auteur florentin, et plus précisément, pour reprendre son titre : « Dante, l’esprit pèlerin ». Mais alors à quoi doit mener un tel voyage, un tel pèlerinage pour Dante ? Et plus généralement, qu’attend-t-on de tout voyage ? Attend-t-on seulement du voyage de voir du pays, d’en traverser les épreuves, de voir du nouveau et que cela nous enrichisse, comme on l’entend beaucoup ?

Le voyage chez Dante, nous dit Didier Ottaviani, dès son introduction, sonne d’abord comme un exil, comme une fuite : il y a, dès ses 1ers textes, la recherche de la nouveauté, d’une Vita nova, qui doit nous faire échapper à ce que l’on connaît déjà. En cela, sa quête ressemble aux nôtres… Mais il est pourtant impossible d’en rester à une errance vers le nouveau : le voyage chez Dante a un sens, une direction : celle qui mène au Paradis, celle qui consiste à s’éprouver à travers les péripéties pour se conquérir.

Si l’on lit Dante, quand on voyage, on fait alors cette expérience paradoxale de la nouveauté et du plus familier qui soit, c’est-à-dire nous-mêmes ! Mais comment le nouveau peut-il être non pas un enrichissement, un ajout, mais ce qui fait advenir ce que l’on connaît déjà ?

Il y a alors cette idée géniale que développe Didier Ottaviani : celle de la langue : la langue que l’on parle, est bien ce que l’on connaît déjà, qui nous précède, qui nous materne, mais pourtant, nous tentons d’en conquérir le sens en grandissant. Tel serait donc le voyage : du nouveau qui ne nie pas le passé, mais le transfigure et le révèle.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......