LE DIRECT

"Le sacré dans la vie quotidienne" de Michel Leiris

2 min
À retrouver dans l'émission

Le sacré est « mon sacré », nous dit Leiris : il « se cherche à travers quelques faits très humbles, empruntés à la vie quotidienne et situés en dehors de ce qui constitue aujourd’hui le sacré officiel »

Tous ces petits faits qui nous ont frappé et qui nous renseignent sur nous… c’était la voix de Michel Leiris, en 1968. Rien d’étonnant à entendre cette importance accordée aux moments de notre vie dans la bouche de l’auteur de L’Âge d’homme, ce récit autobiographique qu’il a commencé après une cure psychanalytique.

Dans Le sacré dans la vie quotidienne, conférence qu’il a prononcée le 8 janvier 1938, la même année d’ailleurs que la publication de L’Âge d’homme, Leiris entreprend une introspection similaire : contre toute attente, le sacré n’a rien ici de ce qui fonde une communauté, de ce qui la fait précisément communier, et il n’a rien non plus d’une transcendance écrasante, éloigné du quotidien.

Le sacré est « mon sacré », nous dit Leiris : il « se cherche à travers quelques faits très humbles, empruntés à la vie quotidienne et situés en dehors de ce qui constitue aujourd’hui le sacré officiel (religion, patrie, morale) ». Voilà un sacré sacrément paradoxal : un sacré qui n’est pas intouchable, mais à portée de main et à portée de tous : car chacun peut bien se demander ce qu’il y a de sacré pour lui : qu’est-ce qui vous fait passer d’un plan tout à fait ordinaire à un plan sacré, prestigieux, ambigu, dangereux, interdit, insolite, secret, pour reprendre les termes de Leiris ?

Cela peut être des « brumes d’enfance », des faits de langage, des lieux, des idoles : pour Leiris, c’est le chapeau haut de forme et le revolver de son père ; c’est aussi l’espèce de brousse, le no man’s land entre la zone des fortifications et le champ de courses d’Auteuil ; ou ce sont encore les WC, la clandestinité même. Et il n’y a pas d’échelle de valeur ici : seulement la recherche d’une couleur, d’un no man’s land qui nous appartient en propre et dont l’exploration intensifie notre existence.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......