LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Trois hommes qui marchent (948) by artist Alberto Giacometti 'Giacometti Smith' exhibition at Ordovas gallery, London, Britain - 05 Feb 2015

"Le visible et l’intouchable" de Benjamin Delmotte

2 min
À retrouver dans l'émission

La vision et son épreuve phénoménologique dans l'oeuvre d'Alberto Giacometti.

Trois hommes qui marchent (948) by artist Alberto Giacometti 'Giacometti Smith' exhibition at Ordovas gallery, London, Britain - 05 Feb 2015
Trois hommes qui marchent (948) by artist Alberto Giacometti 'Giacometti Smith' exhibition at Ordovas gallery, London, Britain - 05 Feb 2015 Crédits : Ray Tang/REX - Sipa

A propos des sculptures d’Alberto Giacometti, dont on vient d’entendre la voix, l’écrivain Jean Genet disait ceci : « Que mon regard essaie de les apprivoiser, de les approcher – mais sans fureur, sans colère ni foudres, simplement à cause d’une distance entre elles et moi - elles s’éloignent à perte de vue ». « A perte de vue », l’expression semble tomber à pic pour caractériser les œuvres du peintre et sculpteur qui n’a cessé de s’interroger sur la vision.

Dans son très beau travail qu’il consacre à Alberto Giacometti, Benjamin Delmotte soulève la question centrale à partir de ses productions : qu’est-ce qui rend visible une chose ? Est-ce le fait de la voir, est-ce la vue ? Ou est-ce quelque chose, une activité, un processus beaucoup plus construit et réfléchi ? Est-ce que comme le dit Giacometti, la vision ne serait pas ce qui se donne immédiatement, ce qui se dérobe à la vue, mais bien ce qu’on réalise, ce qu’on a à réaliser ?

« Un nœud que l’on ne fait que défaire » : faire pour défaire, ne pas seulement voir mais élaborer sa vision… à ces paradoxes qui dessinent une phénoménologie de l’œuvre de Giacometti, Benjamin Delmotte ajoute l’idée de la désapparition. Car réaliser une vision ne veut pas dire produire un trompe-l’œil, cela ne veut pas dire reproduire la réalité, réaliser la réalité. Au contraire, réaliser la vision signifie, c’est faire apparaître ce qui échappe sans cesse à la simple vue. Tel sa célèbre sculpture L’homme qui marche, dont le mouvement n’apparaît qu’en disparaissant.

Loin de faire de la vision le sens le plus immédiat et loin de faire de l’art ce qui rend visible l’invisible, comme les idées, Giacometti nous révèle surtout comment se défaire d’une attitude : celle qui consiste à croire qu’il faut ouvrir les yeux pour mieux voir.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......