LE DIRECT
.

"L'empathie : histoire d'une idée de Platon au posthumain" d'Andrea Pinotti

2 min
À retrouver dans l'émission

Andrea Pinotti pose la question dans son essai, et même plusieurs questions : l’empathie est-elle une opération consciente, inconsciente ? Rationnelle, instinctive ?

.
. Crédits : LEEMAGE - AFP

2017 sera l’occasion de découvrir la suite hyper attendue du film de Ridley Scott, sorti en 1982 : Blade Runner. Film dont je rappelle le synopsis adapté d’un roman de Philip K. Dick : en 2019, Rick Deckard, un ancien policier reprend du service pour traquer des androïdes créés à l’image de l’Homme. Mais mieux qu’une traque : selon Andrea Pinotti, qui signe un essai sur l’empathie, enfin traduit en français, on a justement là un film qui tourne autour de l’empathie : des androïdes qui se mettent dans la peau des hommes, et des hommes qui se mettent dans celle des androïdes…

Se mettre à la place d’autrui, tel est bien le mécanisme de l’empathie, jusqu’à Blade Runner donc, en partant même de Platon et du poète Ion qui pleure lors de ses prestations pour faire pleurer à son tour le public… Mais l’empathie serait-il ce seul et unique, et si simple mécanisme de transport de soi en l’autre ? Transport qui semble évident, tant on a entendu cette idée de ne pas faire à l’autre ce que l’on ne voudrait pas pour soi, tant on a entendu cette demande « Mets-toi à ma place »…

Andrea Pinotti pose la question dans son essai, et même plusieurs questions : l’empathie est-elle une opération consciente, inconsciente ? Rationnelle, instinctive ? Une contagion par la chair ou une sympathie purement spirituelle ? Empathise-t-on avec ceux qui nous ressemblent, ou précisément, avec ceux qui sont complètement différents ? Et empathise-t-on de la même manière avec un homme et avec une œuvre d’art ?

Mais le problème n’est pas seulement celui du processus ou de la nature de l’empathie, c’est bien sûr celui de ses effets : car jusqu’où se mettre à la place d’autrui demande se départir de soi… Quelle limite y a-t-il entre moi et le reste du monde, voilà peut-être alors la question principale posée ici, et l’exemple de la contemplation d’un paysage l’éclaire parfaitement : c’est une intimité entre moi et le monde.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......