LE DIRECT

" L'épreuve de la haine" de Marc Crépon

2 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi la violence devrait-elle nécessairement appeler la violence ? Et pourquoi dès lors qu'elle est enclenchée, la violence ne cesse-t-elle pas de se reproduire, de se répéter, de se propager ?

En mars 1965, trois grandes marches eurent lieu aux Etats-Unis, les Marches de Selma à Montgomery, pour protester pacifiquement pour les droits civiques. Seule la dernière, pourtant, est parvenue avec succès à Montgomery, la 1ère avait alors été marquée par le « bloody sunday », ou la répression violente des manifestants par les forces de police... Bizarrement, c'est comme si répondre à la violence par la non-violence ne désarmait pas réellement, mais contribuait en fait à son envers… Mais pourquoi la violence devrait-elle nécessairement appeler la violence ? Pourquoi dès lors qu'elle est enclenchée, la violence ne cesse-t-elle pas de se reproduire, de se répéter, de se propager ?

Dans son essai sur le refus de la violence, L'épreuve de la haine, Marc Crépon éclaire cette causalité du même à l'œuvre dans la violence : la violence semble à la fois être l'élément déclencheur du mal et de la haine, et, on pense, la solution, au mal et à cette haine. Faut-il alors y consentir, ou du moins s'y résigner ? Jaurès, Gandhi ou encore Martin Luther King auraient-ils été naïfs à refuser la violence ? Et même eux : où puisent-ils leurs ressources pour faire face à la violence ?

A travers le portrait que Marc Crépon fait, entre autres, de ces figures de la non-violence, il désarticule en fait ce que l'on croit nécessaire dans la violence, à savoir lui opposer les mêmes moyens. C’est avec « sa conviction intime », dit-il, qu’il convoque ainsi ces grands voix de la non-violence, et c'est peut-être dans ce terme que se trouve alors le remède au poison : si la violence nous désarme intimement et en appelle à se réarmer, la ressource vient alors peut-être d’assumer ce désarmement pour y trouver la force.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......