LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Les robots font-ils l'amour ?" de Laurent Alexandre, Jean-Michel Besnier

2 min
À retrouver dans l'émission

La technique peut-elle tout réparer ? Ou peut-on faire l’amour avec un robot ? Ou encore, L’intelligence artificielle va-t-elle tuer l’homme ? Voici quelques unes des questions que se posent Jean-Michel Besnier et Laurent Alexandre.

En 1996 et en 1997, eurent lieu six parties d’échecs entre Deep Blue, supercalculateur conçu par IBM, et le champion du monde des échecs Garry Kasparov. Et eut lieu, surtout, au final, la 1ère défaite de l’homme face à un ordinateur… Cette image d’une partie d’échecs entre l’homme et la machine, est parfaite parce qu’elle rend exactement l’enjeu d’une confrontation entre une intelligence naturelle, purement biologique, et une intelligence artificielle. Elle rend parfaitement l’enjeu auquel nous sommes, nous, aujourd’hui, confrontés avec la technologie : à savoir, jusqu’où celle-ci améliore-t-elle l’espèce humaine ou la pervertit-elle ? Jusqu’où la rend-t-elle plus puissante ou la soumet-elle à la sienne ?

Enjeu autour duquel échangent ainsi le philosophe Jean-Michel Besnier et Laurent Alexandre, médecin et entrepreneur. Faut-il améliorer l’espèce humaine ? La technique peut-elle tout réparer ? Ou peut-on faire l’amour avec un robot ? Ou encore, L’intelligence artificielle va-t-elle tuer l’homme ?... Telles sont ainsi les questions à partir desquelles se développe ce dialogue.

Mais plus qu’une confrontation entre deux points de vue, ou entre deux entités qui seraient concurrentes comme l’ordinateur face à l’homme, la technique face à la nature, on s’aperçoit que la limite n’est en fait pas franche : car que dire de l’homme qui a déjà intégré et même naturalisé la technologie, par ses habitudes, en se connectant partout et tout le temps, mais de l’homme aussi qui n’est pas seulement réparé par les avancées scientifiques, mais qui est déjà un être augmenté grâce aux vaccins, ou encore par l’allongement de son espérance de vie. Si l’on a tendance à confronter l’humain au non-humain, que faire quand les deux fusionnent ? Que faire face au transhumanisme ? Devra-t-on désormais parler d’humanité transfigurée ou d’humanité disparue ?

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......