LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Les vies de Guy Hocquenghem" par Antoine Idier

2 min
À retrouver dans l'émission

Dans ce livre Antoine Idier présente le portrait de Guy Hocquenghem, qui est une personnalité tout antant qu'une époque.

Chargé de cours, écrivain et journaliste… autant de vies de Guy Hocquenghem. Dans cet extrait de l’émission Apostrophes de Bernard Pivot du 20 avril 1979, c’est en tout cas sous un jour « entier, brillant et provocateur » qu’apparaît Hocquenghem. Mais à d’autres moments, dans cette géniale biographie que lui consacre Antoine Idier, on découvre Hocquenghem à 15 ans, « adolescent mal habillé de vêtements fraternels, trop maigre et cependant d’une beauté inouïe » ; un peu plus tard, il est pour ses anciens camarades « très dandy, très désinvolte » ; et puis, après encore, à Vincennes, à Libération, chez lui ou la nuit : il se décrit lui-même dans ce très beau passage : comme « une chouette clairvoyante perchée dans un jardin public et modulant sans trêve sa rengaine de bas-fonds, de nostalgies, invoquant les sourdes envies qui émanaient sous lui de la ville assoupie et tourmentée de mauvais rêves ».

Mais Antoine Idier l’annonce d’entrée : Guy Hocquenghem, c’est une personnalité tout autant qu’une époque : mai 68, le féminisme, le Front homosexuel d’action révolutionnaire, les débats sur la psychanalyse, le marxisme et ses limites, une révolution conservatrice, et le Sida. Autant de vies et de facettes donc de Guy Hocquenghem, autant de critiques adressées au monde qui le rendent insaisissable, de beauté qui fascine, d’engagement qui en a entraîné certains et effrayé beaucoup, et surtout autant de tournants d’une époque commencée avant mai 68, qui voulait tout changer mais ne changera pas vraiment.

Comment donc en faire le portrait ? Un portrait non pas d’un seul tenant, unifié, abstrait, mais un portrait multiple et incarné ? Cette question est essentielle, mais justement elle n’est qu’essentielle, elle ne relève que de l’essence. Elle n’est donc pas grand-chose parce qu’il ne s’agit pas ici de tracer une ligne sûre et solide d’une vie et en même temps d’une époque, mais de voir comment elles se croisent et surtout se résistent, encore jusqu’à aujourd’hui.

Bibliographie

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......