LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Woodrow Wilson , président des Etats Unis (1919)

Y a-t-il un profil psychanalytique type pour être président ?

2 min
À retrouver dans l'émission

En lisant l'"Abrégé de théorie analytique" de Freud, nous viennent une foule de questions: y a-t-il un profil psychanalytique type pour être président ? Le pouvoir suppose-t-il déjà une structure psychique particulière ou le pouvoir engendre-t-il une telle structure ?

Woodrow Wilson , président des Etats Unis (1919)
Woodrow Wilson , président des Etats Unis (1919)

Si tout pouvait être aussi simple que dans cette chanson : être président et nommer qui l’on veut 1er Ministre... mais non, comme le dit Freud : « La vérité semble être que le monde est quelque chose de très complexe ». Freud savait de quoi il parlait, d'autant plus dans ce texte d'où est tirée cette phrase : ce texte, intitulé Abrégé de théorie analytique, est un texte inédit : c'est un chapitre retrouvé en 2004, traduit pour la 1ère fois en français, et que Freud avait rédigé au début des années trente pour être inséré dans un ouvrage consacré au président des Etats-Unis Woodrow Wilson.

A l'époque Wilson est déjà mort, mais il reste pour Freud le grand responsable du désastre du traité de Versailles signé en 1919, celui qui n'a pas contribué à rétablir la paix mais à préparer une autre guerre... Wilson ou le cas psychanalytique parfait, celui qui se prenait carrément pour Dieu, un cas rêvé pour Freud d'appliquer sa théorie analytique : du principe 1er de la libido jusqu'au Surmoi en passant par le complexe d'Œdipe et le conflit entre les deux pulsions, Eros et Thanatos.

Mais ce texte n'est pas pour autant un portrait de Wilson passé au crible analytique, il reste bien un abrégé de la théorie freudienne. Il donne plutôt toutes les clés pour appréhender un tel homme, un homme en particulier certes, mais qui a tant voulu le pouvoir. Et en lisant ce texte nous viennent une foule de questions, d'autant plus peut-être à quelques mois d'une élection présidentielle : y a-t-il un profil psychanalytique type pour être président ? Le pouvoir suppose-t-il déjà une structure psychique particulière ou le pouvoir engendre-t-il une telle structure ? Dit un peu bêtement : le pouvoir, même, rend-t-il fou, ou faut-il être fou pour le vouloir ?

Si la théorie de Freud peut sembler rigide -le partage binaire de tout sujet en féminin passif et en masculin actif notamment-, et même trop déterministe, elle a au moins le mérite d'être ici condensée, mais surtout d'avouer ses propres limites : celle de la complexité du monde et des profondeurs inatteignables de tout homme.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......