LE DIRECT
Diego Maradona (1979)

2. Le corps du roi

57 min

Maradona serait-il un demi-dieu ? Sa puissance herculéenne interroge. Comment se fait-il que ce joueur rende meilleurs ses coéquipiers, comme si son corps irradiait la victoire ?

Diego Maradona (1979)
Diego Maradona (1979) Crédits : Getty Images - Getty

Maradona  passe sept ans à Naples de 1984 à 1991. Bilan : le club est deux fois Champion d’Italie, remporte une Coupe d’Europe et une Coupe d’Italie.  Quel palmarès !  Du jamais vu. Entre temps, il y aura aussi le sacre  de l’équipe d’Argentine à la Coupe du  Monde au Mexique e 1986 . L’histoire dépasse le seul cadre du football. Il est aussi question de fierté, d’amour et de revanche. Revanche contre l’Italie du Nord, revanche contre les britanniques qui ont humilié les Argentins lors de la guerre des Malouines en 1982.  Aujourd’hui, Messi et Ronaldo jouent avec des joueurs extraordinaires. Platini jouait avec la meilleure équipe du monde à Turin, mais ce n’a jamais été pas le cas de Maradona . C’est lui qui a rendu meilleurs ses partenaires de jeu. Par quel prodige ?   

Une analyse médicale au centre olympique de Rome livre une partie du secret : la perception du footballeur peut être comparée à la vision d’un pilote de chasse. Bref, il a des yeux derrière la tête, un centre de gravité très bas, une jambe gauche énorme avec laquelle il jongle, dribble, et marque.  C’est le ballon qui suit Maradona , pas l’inverse.  

Avec le réalisateur Jean-Christophe Rosé, les écrivains Alicia Dujovne Ortiz, Bettina Ghio,  Mauricio di Giovanni et Olivier Guez, le journaliste Jacques Vendroux, Gianni et  Ranieri Raimondi, supporters du club de Naples, Pablo Abantagelo, supporter du club de la Boca à Buenos Aires, le sociologue argentin Denis Merklen, le journaliste Olivier Pironet et Fernando Signorini, préparateur personnel de Maradona .

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......