LE DIRECT

Alstom... et après ?

43 min
À retrouver dans l'émission

« Est-ce que qu’on ne peut pas faire gouverner ensemble le travail et le capital ? », s’interrogeait le ministre du Redressement productif en 2012, invité de l’Université d’été du Medef, devant un parterre de patrons à Jouy en Josas, après avoir lancé un premier appel vibrant au patriotisme économique. Deux ans plus tard, devenu ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg a transformé ses mots en actes, ou plutôt en décret, signé mercredi soir. Un texte qui allonge la liste des secteurs jugés stratégiques où l’Etat pourra intervenir pour arbitrer une cession d’entreprise. Comme pour Alstom et sa fusion aux allures d’OPA.

Dans un contexte de croissance nulle, de fort chômage, de déficit commercial, et à 10 jours des élections européennes, le gouvernement annonce la fin du « laisser-faire », « une reconquête de notre puissance », « un réarmement fondamental de la puissance publique » « une arme juste et proportionnée »… L’état de guerre économique est-il déclaré ?

Ce décret, est-ce un premier pas vers une dose de protectionnisme ? Un aveu de faiblesse ou le signe d'une «puissance retrouvée» ? A l’avenir, quel rôle pour l’Etat dans une économie mondialisée : gendarme ou facilitateur ?

"Alstom et après ? Le patriotisme économique peut-il se décréter ?". C'est le débat de "Dimanche et après?"

Avec :

  • Aurélie Trouvé , économiste et co-Présidente du Conseil scientifique d'ATTAC. Co-auteur de Que faire pour l'Europe ? Désobéir pour reconstruire (ed. Les liens qui libèrent, avril 2014).

  • Eric Delbecque , directeur du Département Sécurité Economique de l’Institut National des Hautes Études de la Sécurité et de la Justice (INHESJ). Président d'honneur de l'Association des conférenciers en Sécurité économique (ACSE). Auteur de Quel patriotisme économique ? (PUF, 2008) et de Vers une souveraineté industrielle ? Secteurs stratégiques et mondialisation avec Angélique Lafont (Vuibert, 2012)

  • Augustin Landier , économiste, Professeur à l’Ecole d’Economie de Toulouse. Auteur de « 10 idées qui coulent la France » avec David Thesmar (Flammarion, 2013) et de « Quel patriotisme économique au 21e siècle », étude réalisée en 2005 pour l’Institut Montaigne.

Intervenants
  • économiste et porte-parole d’Attac.
  • expert en sécurité intérieure, auteur de "Les ingouvernables" ed. Grasset. Directeur du département intelligence stratégique de SIFARIS, société de conseil spécialiste dans les domaines de l'investigation numérique.
  • économiste, professeur de finance à HEC
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......