LE DIRECT

Bruxelles, Strasbourg, les eurosceptiques sont dans la place, et après ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Les eurosceptiques ont le vent en poupe dans l'Union européenne : auront-ils la force suffisante pour peser sur l'avenir de l'Union européenne ?
<source type="image/webp" srcset="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAcACoDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAgMBAAAAAAAAAAAAAAAAAgUAAQQD/8QAKBAAAQMBBQgDAAAAAAAAAAAAAQACAxEEEhMhMQUUIkFRUnGBMkJh/8QAFgEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAQIA/8QAGREBAQEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAERAhIh/9oADAMBAAIRAxEAPwAoLYxxIqSV232FpoSQUnjdggP1qpI6 zEHWiNq8536ai2AOvF3AiNuhOhzSzFbudPsj2cxsspvioATdjTzW02trSRIadEO w9yOWzRiN1RU0ySY5FG1pzzROLSxgcT6VOIwKDuUe0XCeYVvHCB JFc65UTDZTfm46aLC0AjMLRDI6Ii5kmphxKAW kgcOI U5kkdgXudEncauPlSvl/9k= "data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/05/6e769a9e-0622-11e5-aea2-005056a87c89/838_rtx1ee5p.webp"class="dejavu"><img src="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAcACoDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAgMBAAAAAAAAAAAAAAAAAgUAAQQD/8QAKBAAAQMBBQgDAAAAAAAAAAAAAQACAxEEEhMhMQUUIkFRUnGBMkJh/8QAFgEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAQIA/8QAGREBAQEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAERAhIh/9oADAMBAAIRAxEAPwAoLYxxIqSV232FpoSQUnjdggP1qpI6 zEHWiNq8536ai2AOvF3AiNuhOhzSzFbudPsj2cxsspvioATdjTzW02trSRIadEO w9yOWzRiN1RU0ySY5FG1pzzROLSxgcT6VOIwKDuUe0XCeYVvHCB JFc65UTDZTfm46aLC0AjMLRDI6Ii5kmphxKAW kgcOI U5kkdgXudEncauPlSvl/9k= " alt="Andrzej Duda, le nouveau président polonais, sa fille et sa femme, le 24 mai 2015 " class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/05/6e769a9e-0622-11e5-aea2-005056a87c89/838_rtx1ee5p.jpg" width="838" height="561"/>
Andrzej Duda, le nouveau président polonais, sa fille et sa femme, le 24 mai 2015 Crédits : Kacper Pempel

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

En Europe, depuis quelques semaines, les appels au changement se multiplient.

Les derniers résultats électoraux espagnols et polonais, après la victoire de Syriza en Grèce, et la promesse de David Cameron d’organiser un referendum sur une éventuelle sortie de l’Union, ravivent les débats. Autant de signes, selon le Haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères Federica Mogherini, qu’il faut « rénover l’Europe si l’on veut sauver le projet des pères fondateurs d'il y a 65 ans ».

Dont acte !A peine réélu, David Cameron a pris son bâton de pèlerin. La Haye, Paris, Varsovie, Berlin, le Premier ministre britannique a réalisé cette semaine une tournée des capitales européennes pour défendre son désir de "réformer", avant de mettre carte sur table lors du conseil européen des 25 et 26 juin prochains à Bruxelles. Cet après-midi, c’est au tour d’Alexis Tsipras de prendre à témoin l’opinion publique européenne sur "les intentions réelles du gouvernement grec", écrit-il dans une tribune publiée en France sur lemonde.fr, et d’appeler les responsables européens à mettre fin aux scénarios toujours ouverts d’un Grexit.

Cette nouvelle donne politique dans plusieurs Etats membresva-t-elle influencer le cours de l'Europe ? Les institutions européennes sont-elles assez fortes pour "digérer", voire surmonter cette désunion ? A l'avenir, l'Union en ressortira-t-elle amoindrie ou différente ?

Nos invités :

Bruxelles, et après ? : un an d’euroscepticisme au Parlement européen : quel bilan ?
Depuis les élections de juin 2014, les députés eurosceptiques représentent 22% des 751 députés du Parlement européen, une nette augmentation puisqu'ils n'étaient que 16% dans la législature précédente, 20% en 1984. Issus de partis très différents les uns des autres, ils peinent à s'entendre et à former un groupe. Pourront-ils peser sur le Parlement européen ?

Chronique de Mathias Mégy avec Nicolaus Heinen , économiste pour la zone Euro à la Deutsche Bank à Francfort :

Écouter
4 min
1er bilan des députés eurosceptiques après les élections européennes de mai 2014

.....

Dimanche, et après ? sur les réseaux sociaux :

Twitter :

Posez vos questions sur le compte @dimancheetapres et suivez nous en live tweet au hashtag #etapres

Compte twitter d'Olivia Gesbert : @OliviaGesbert

Compte twitter de Mathias Mégy : @matmegy

Facebook :

Le programme et l'actualité de "Dimanche, et après" c'est à suivre sur Facebook

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......