LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le vice-président américain Mike Pence en visite dans la DMZ - zone démilitarisée, entre les deux Corées, le 17 avril 2017

Corée du Nord : premier test pour la diplomatie Trump

43 min
À retrouver dans l'émission

Les récentes tensions entre Washington et Pyongyang sont la première épreuve pour l'administration Trump sur le terrain diplomatique. La fermeté affichée par le président américain et son vice-président Mike Pence traduit-elle un véritable changement de doctrine stratégique ?

Le vice-président américain Mike Pence en visite dans la DMZ - zone démilitarisée, entre les deux Corées, le 17 avril 2017
Le vice-président américain Mike Pence en visite dans la DMZ - zone démilitarisée, entre les deux Corées, le 17 avril 2017 Crédits : JUNG Yeon-Je / AFP - AFP

Le suspense et la tension sont à leur comble… alors que la Corée du Nord continue de menacer la stabilité mondiale et de faire peser un risque de conflit nucléaire.

Encore ce matin, l’Australie a haussé le ton après les déclarations du ministère des affaires étrangères nord-coréen qui qualifiait de « suicidaire » l’alignement de Canberra sur Washington. L’avertissement fait échos à la rhétorique développée ces derniers jours par Pyongyang : l’option d’une frappe nucléaire est clairement sur la table.

De quoi animer cette semaine la tournée en Asie de Mike Pence… à chaque étape, en Corée du Sud, en Chine, au Japon, en Australie le vice-président américain a rappelé la volonté de fermeté de la nouvelle administration. Fin de la « phase de patience stratégique » initiée par Obama, place à la diplomatie de la pression de Donald Trump.

L’Amérique est coutumière de ces alternances entre souplesse et fermeté… surtout dans le cas de la Corée du Nord. Mais ce qui rend la situation actuelle explosive, c’est la rencontre de deux personnalités imprévisibles. Cela a été résumé par le magazine allemand Der Spiegel : sur la couverture de son dernier numéro on voit Donald Trump et Kim Jung-un en couche culotte chevauchant une bombe atomique.

On avait l’impression ces derniers temps que la nouvelle administration était en train de se convertir à une forme de realpolitik, pour ne citer qu’un seul exemple, la déclaration du président américain reconnaissant l’utilité de l’OTAN après l’avoir décrite comme obsolète. Mais tout semble aujourd’hui remis en question.

« Corée du nord : premier test pour la diplomatie Trump »

Intervenants
  • spécialiste de la péninsule coréenne, ancien diplomate français en poste à Séoul
  • Responsable du programme Amérique du Nord de l’Ifri, productrice du podcast hebdomadaire "New Deal" sur Slate
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......