LE DIRECT
Le chef de l'Etat Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, qui apparaît dans une vidéo diffusée ce lundi 29 avril par l'Etat Islamique. Il s'exprime sur la suite de l'organisation.

L’Etat islamique peut-il “poursuivre la bataille” sans territoire ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Ce lundi 29 avril, le leader de l'Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, est apparu pour la première fois en cinq ans dans une vidéo diffusée par l'organisation. Si Daech ne contrôle plus aucun territoire en Syrie et en Irak, comment le groupe se réorganise-t-il ?

Le chef de l'Etat Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, qui apparaît dans une vidéo diffusée ce lundi 29 avril par l'Etat Islamique. Il s'exprime sur la suite de l'organisation.
Le chef de l'Etat Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, qui apparaît dans une vidéo diffusée ce lundi 29 avril par l'Etat Islamique. Il s'exprime sur la suite de l'organisation. Crédits : EPA-EFE/AL FURQAN ISIS MEDIA WING - Maxppp

Al-Qaïda parlait du ramadan comme de la « porte des conquêtes », l’Etat islamique en profite aussi chaque année pour appeler à une remobilisation des troupes. Les trente jours de jeûne commencent au plus tard demain pour les musulmans du monde entier… Jours de paix ou de massacres, selon l’interprétation de chacun.

C’est pendant le ramadan, en 2014, qu’Abou Bakr al-Bagdadi, le chef de l’Etat islamique, s’était proclamé « calife » dans un discours à la mosquée al-Nouri, à Mossoul, en Irak. Depuis, il n’était plus jamais réapparu à l’image, et ses messages audio étaient régulièrement mis en cause par ceux qui le pensaient mort.

C’est donc avec attention que les services de renseignement autant que les chercheurs ont regardé, lundi dernier, la toute nouvelle production d’Al-Fourqan l’organe de propagande de Daech. Une vidéo de 18 minutes durant lesquelles al-Bagdadi, assis sur un matelas fleuri, vêtu d’une tunique noire et d’un gilet de combattant beige, acte de la perte du sanctuaire territorial syro-irakien depuis la chute de Baghouz… Mais prévient, dans une paraphrase inattendue du général De Gaulle, avoir « perdu la bataille, mais pas la guerre ».

Intervenants
  • chercheur au centre des études de sécurité de l'Ifri et rédacteur en chef de la revue Politique étrangère.
  • Journaliste à France 24, spécialiste des mouvements djihadistes
  • politologue, spécialiste du monde arabe, du djihadisme et de sa propagande, auteur de « Le djihadisme », ed. PUF/Que sais-je et de « Al- Qaida par l'image », ed. PUF.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......