LE DIRECT

FaceBook, Intel, des centres de recherche en France, et après ? le numérique sauvera-t-elle l'économie française ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Le numérique est-il l'avenir de l'économie française ?
<source type="image/webp" srcset="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAbACoDASIAAhEBAxEB/8QAGgAAAwADAQAAAAAAAAAAAAAAAwQFAAECBv/EACMQAAICAgIBBAMAAAAAAAAAAAECABEDIQQSMRMUQVEkcYH/xAAWAQEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAAQL/xAAXEQEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAREC/9oADAMBAAIRAxEAPwDOBpHaNmqR7HYRbhL NvVwhXGmBupLBdw11Zpg5yFNrsTnFylKEvQPxJLcxgT1HmLtmawbhlU5fIe7QivqB92vzUFkdfSNHZW4jZkxdXsSAYOoGhNDFWNlAOxGcQFwplR5rJiKuw oEmUuUB7jNqTj4/sKw2BRnMNkHj9QMFf/2Q== "data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/5260b901-0b96-11e5-9c6d-005056a87c89/838_rtx1ams7.webp"class="dejavu"><img src="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAbACoDASIAAhEBAxEB/8QAGgAAAwADAQAAAAAAAAAAAAAAAwQFAAECBv/EACMQAAICAgIBBAMAAAAAAAAAAAECABEDIQQSMRMUQVEkcYH/xAAWAQEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAAQL/xAAXEQEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAREC/9oADAMBAAIRAxEAPwDOBpHaNmqR7HYRbhL NvVwhXGmBupLBdw11Zpg5yFNrsTnFylKEvQPxJLcxgT1HmLtmawbhlU5fIe7QivqB92vzUFkdfSNHZW4jZkxdXsSAYOoGhNDFWNlAOxGcQFwplR5rJiKuw oEmUuUB7jNqTj4/sKw2BRnMNkHj9QMFf/2Q== " alt="François Hollande sert la main au robot "Bubby" le 28 avril 2015 à l'Elysée" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/5260b901-0b96-11e5-9c6d-005056a87c89/838_rtx1ams7.jpg" width="838" height="543"/>
François Hollande sert la main au robot "Bubby" le 28 avril 2015 à l'Elysée Crédits : Ian Langsdon

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

La révolution technologie en cours bouscule à vitesse grand V notre économie, nos pratiques et nos maigres certitudes. Alors que le gouvernement peaufine sa stratégie numérique et rédige un projet de loi qui sera le grand chantier de la rentrée, à l’heure où l’Union européenne dessine les frontières de son grand marché unique du numérique, lobbys et entrepreneurs du numérique nous vendent leur secteur comme un remède à la crise, tandis que des économistes relativisent ses vertus dans une France en mal d’emplois.

Le numérique fera-t-il vraiment reculer le chômage ?

Cette semaine, double annonce en provenance du secteur avec création d’emplois à la clé : l’implantation d’un laboratoire Facebook sur l’intelligence artificielle à Paris et celle d’un centre de recherche Intel sur le Big Data. Cocorico ? Après le temps des réjouissances, celui des doutes : pourquoi avoir choisi la France ? Faut-il craindre la fuite de nos chercheurs ou la mise au service des géants américains du Net de nos cerveaux ?

Marc Giget, Olivier Mathiot
Marc Giget, Olivier Mathiot Crédits : Radio France

Avec :

- Marc Giget , économiste et spécialiste de l’innovation, président de l’European Institute for Creative Strategies and Innovation

- Olivier Mathiot , cofondateur de PriceMinister, coprésident de France Digitale, un des porte-paroles du mouvement des Pigeons, membre du Comité Stratégique de la filière numérique (CSF Numérique)

- Michel Nachez , cyber-anthropologue, Docteur en Anthropologie et chargé d’enseignement à l’Université de Strasbourg (Institut d'Ethnologie et Sciences de l’Éducation) et à l’ENSIIE (École Nationale Supérieure d'Informatique pour l'industrie et l'Entreprise), Strasbourg. En Duplex de France Bleu Alsace

Bruxelles, et après ?
Le compte à rebours est lancé : la Grèce et ses créanciers ont jusqu'au 30 juin pour trouver un accord sur les réformes et le financement du pays. La tension est montée d'un cran jeudi soir quand Alexis Tsipras a décidé de regrouper les remboursements qu'il doit au FMI à la fin du mois. La grèce devra rembourser 1,6 milliards d'euros, une somme que le pays n'est pas aujourd'hui en mesure d'acquitter. La Grèce se dirige-t-elle vers un défaut de paiement ? La solution d'une sortie de l'Euro devient-elle crédible ? Les parties sont-elles prêtes à des concessions ?

Chronique de Mathias Mégy :

Écouter
3 min
la grèce et ses créanciers vont-il réussir à se mettre d'accord avant le 30 juin ?

Avec par téléphone de Berlin , Claire Demesmay , politologue, responsable du programme franco-allemand à l'Institut allemand de politique étrangère (DGAP), think-tank européen.

.....

Dimanche, et après ? sur les réseaux sociaux :

Twitter :

Posez vos questions sur le compte @dimancheetapres et suivez nous en live tweet au hashtag #etapres

Compte twitter d'Olivia Gesbert : @OliviaGesbert

Compte twitter de Mathias Mégy : @matmegy

Facebook :

Le programme et l'actualité de "Dimanche, et après" c'est à suivre sur Facebook

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......