LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, le 15 mai 2017

Faut-il parler allemand pour réformer l'Europe ? / Iran, un scrutin décisif

43 min
À retrouver dans l'émission

La présence de plusieurs ministres résolument pro-européens dans le gouvernement d'Edouard Philippe a été largement saluée outre-Rhin. L'affichage de cette sensibilité par Emmanuel Macron est-elle un préalable indispensable à la relance de l'Union européenne ?

Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, le 15 mai 2017
Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, le 15 mai 2017 Crédits : Emmanuele Contini - AFP

Une présidence sous le signe de l’Europe…

Les premières décisions et le nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron ont montré l’importance qu’il accorde à la relance du projet européen. Importance réaffirmée dès lundi à Berlin : le nouveau président de la République française veut selon ses propres mots une « refondation historique » de l’Union.

Et pour cela il va pouvoir profiter d’une conjoncture très favorable : on constate ces derniers temps une ouverture inédite de l’indispensable partenaire Allemand à l’idée d’assouplir un peu certain dogmes, d’aller vers plus de solidarité. Impensable il y a peu. Mais il semble que la peur de voir 60 ans de construction européenne mis à mal par le profond rejet qui s’est exprimé lors des dernières élections ait fait son œuvre.

Alors pour faire progresser l’Europe, faut-il d’abord renoncer à la changer ? C’est la question que nous posons dans quelques instants à nos deux invités, Christian Lequesne et Michel Vakaloulis.

Puis en fin d’émission nous revenons sur les élections présidentielles iraniennes et la victoire dès le premier tour d’Hassan Rohani.

Une réélection saluée partout comme la victoire de l’ouverture et du progressisme, mais de quel progressisme parle-t-on ? Que peut-on vraiment attendre de ce nouveau mandat de Rohani. La sociologue, spécialiste de l’Iran et de l’islam Politique Amélie-Myriam Chelly nous éclaire sur la question.

Intervenants
  • Professeur à Sciences Po et spécialiste des questions de diplomatie.
  • Philosophe et sociologue, maître de conférences en Sciences Politiques à l’Université Paris 8 de Saint Denis
  • sociologue, spécialiste de l’Iran. Auteure d’ “Iran, autopsie du chiisme politique” à paraître le 19 mai aux éditions du Cerf.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......