LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation de Syriens contre le gouvernement, à Maaret al-Numan, au Nord de la province d'Idlib, 28 septembre 2018

La guerre en Syrie peut-elle prendre fin à Idlib ?

46 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, les rebelles ont retiré leurs armes lourdes d'une zone tampon autour d'Idlib, dernier bastion insurgé au nord-ouest de la Syrie, pour créer une « zone démilitarisée » selon un accord russo-turc. La guerre en Syrie peut-elle prendre fin à Idlib ?

Manifestation de Syriens contre le gouvernement, à Maaret al-Numan, au Nord de la province d'Idlib, 28 septembre 2018
Manifestation de Syriens contre le gouvernement, à Maaret al-Numan, au Nord de la province d'Idlib, 28 septembre 2018 Crédits : OMAR HAJ KADOUR - AFP

Ce sont quelques tirs au mortier qui, peut-être, seront sans conséquences ? Quelques coups de feu qui ont éclaté comme s’il fut impossible de se résoudre à obéir sans un pli, à un accord de trêve décidé depuis et par l’étranger. A Idlib dans le nord-ouest de la Syrie ce matin, plusieurs témoins ont rendu compte de tirs d’obus… les premiers  depuis mercredi, début du cessez-le-feu décidé à Sotchi par la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, et la Turquie, soutien des rebelles. Aucune n’a réagi pour l’instant à ce qui semble être une provocation.

Jusque-là les témoins rapportent plutôt une bonne volonté de la part des groupes rebelles à rendre leurs armes, c’était la première partie de l’accord. La seconde prévoit le départ d’ici demain de tous les djihadistes de cette zone ainsi démilitarisée. Cela représente des milliers de personnes, et pour l’instant, les sources de l’Observatoire syrien des droits de l’homme disent n’en avoir vu aucun se diriger vers la sortie.

Annoncée comme imminente début septembre, finalement ajournée par cet accord russo-turc, l’offensive de l’armée syrienne contre Idlib devait être la dernière bataille… l’épilogue de cette guerre commencée en 2011. Forts de ses victoires militaires, le régime syrien épaulé, conseillé par ses alliés russe et iranien, pourra bientôt, lit-on ici et là, consentir à un dénouement et même à un dialogue avec certains opposants. On n'en est pas là, et les habitants d’Idlib voient venir demain avec une certaine anxiété.  

Intervenants
  • Ancien ambassadeur de France en Syrie, conseiller spécial à l’Institut Montaigne, il vient de publier "La France dans le bouleversement du monde", (Éditions de l’Observatoire,2021)
  • Professeur émérite franco-syrien de littérature arabe moderne à l’université de la Sorbonne nouvelle Paris-III
  • porte-parole de l’ONG Care pour la crise syrienne, basée à Beyrouth
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......