LE DIRECT

Le 8 mars, c'est toute l'année, et après ?

45 min
À retrouver dans l'émission

C'est le 8 mars, journée internationale des droits de la femme, l'occasion de faire le point sur le rôle que joue l'ONU pour la promotion de l'égalité des sexes. Les Nations-Unis ont mis cette semaine le monde au défi d'arriver à l'égalité "parfaite" d'ici 2030. Comment rendre ce nouvel objectif réaliste ?

Poster d'une femme entourée de mots positifs. Lima, Pérou, 5 mars 5015
Poster d'une femme entourée de mots positifs. Lima, Pérou, 5 mars 5015 Crédits : Mariana Bazo - Reuters

1) Débat

avec Fanny Benedetti, Guillaume Devin et Geneviève Garrigos

Guillaume Devin, Fanny Benedetti, Geneviève Garrigos
Guillaume Devin, Fanny Benedetti, Geneviève Garrigos Crédits : Radio France

24h pour prendre la mesure des inégalités… Au-delà du consensus d’un jour, ces grands rendez-vous mondiaux accélèrent-ils la décision politique ?

1995, une Conférence mondiale sur les femmes accouche d’une Déclaration et d’un Programme d’action, adoptée par 189 gouvernements. 20 ans après, il est permis d’en douter : « Les engagements pris ne sont que très partiellement tenus », selon ONU Femmes, qui complète ce tableau par une litanie des chiffres qui rappelle que la cause est loin d’être acquise : « un parlementaire sur cinq est une femme (…) les inégalités salariales persistent (…) Au rythme actuel des progrès, il faudra 81 années aux femmes pour atteindre la parité en matière d'emploi (…) La pandémie de la violence contre les femmes et les filles affecte 1 femme sur 3 dans le monde (…) de 1992 à 2011 seulement 4 pour cent des signataires des accords de paix et 9% des négociateurs à la table des négociations étaient des femmes »...

Pourquoi les ONG, associations de défense tentent-elles de frapper fort une fois par an ? Que se passent-ils en coulisse les 364 jours, qui suivent ces journées, pour garder la question à l’agenda et faire aboutir la décision ? Quel rôle joue l’ONU pour faire avancer ces conventions, quel poids, quel pouvoir de persuasion auprès des Etats ?

2) Bruxelles, et après ?

Le scandale Luxleaks a été révélé en fin d'année dernière par un consortium mondial de journalistes : le Luxembourg permet à des multinationales d'échapper en grande partie à l'impôt. Le Parlement européen s'est saisi de l'affaire et a mis en place une "commission spéciale". Des députés de gauche ont critiqué cette décision et auraient préféré une commission d'enquête, qui aurait eu des pouvoirs plus importants.

  • Chronique de Mathias Mégy et interview de Philippe Lamberts, eurodéputé et co-président du groupe des verts.
Écouter
4 min
Chronique Mathias 080315
  • Interview d'Alain Lamassoure, eurodéputé du groupe PPE, président de la Commission spéciale TAXE

.....

Dimanche, et après ? sur les réseaux sociaux :

Twitter :

Posez vos questions sur le compte @dimancheetapres et suivez nous en live tweet au hashtag #etapres

Compte twitter d'Olivia Gesbert : @OliviaGesbert

Compte twitter de Mathias Mégy : @matmegy

Facebook :

Le programme et l'actualité de "Dimanche, et après" c'est à suivre sur Facebook

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......