LE DIRECT

Migrants, 10 500 places d’hébergement d’ici 2017, et après ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Comment la question migratoire a refait surface dans l'agenda, le discours et l'action politique ?
<source type="image/webp" srcset="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAbACoDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAwEBAQAAAAAAAAAAAAAAAwQFAgAB/8QAJBAAAQQABgEFAAAAAAAAAAAAAQACAxEEEhNBUWEFFCEycaH/xAAWAQEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAAQL/xAAWEQEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAARH/2gAMAwEAAhEDEQA/AJZajRYWeSO2MsbFezx6TyGuDh0qWCdeCZ9qy2CWfH4m/h rEuDmiZne2m8q60gDu0DyFejrtQQqXUimMcrqahhsNBbQ3TcUrWRBmX2CSBKI0nlZU06YbA2hTSakeWlgk8rIJKaA6ZB2QtF3Kacspo//2Q== "data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/6ff27d22-16aa-11e5-ab01-005056a87c89/838_rtx1f641.webp"class="dejavu"><img src="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAbACoDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAwEBAQAAAAAAAAAAAAAAAwQFAgAB/8QAJBAAAQQABgEFAAAAAAAAAAAAAQACAxEEEhNBUWEFFCEycaH/xAAWAQEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAAQL/xAAWEQEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAARH/2gAMAwEAAhEDEQA/AJZajRYWeSO2MsbFezx6TyGuDh0qWCdeCZ9qy2CWfH4m/h rEuDmiZne2m8q60gDu0DyFejrtQQqXUimMcrqahhsNBbQ3TcUrWRBmX2CSBKI0nlZU06YbA2hTSakeWlgk8rIJKaA6ZB2QtF3Kacspo//2Q== " alt="Migrants africains devant l'église Saint-Bernard à Paris le 4 juin 2015" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/6ff27d22-16aa-11e5-ab01-005056a87c89/838_rtx1f641.jpg" width="838" height="558"/>
Migrants africains devant l'église Saint-Bernard à Paris le 4 juin 2015 Crédits : Benoit Tessier

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

Dans le Monde, cette semaine, Bernard Cazeneuve a rappelé les chiffres de la discorde : "100 000 personnes entrées dans l’espace Schengen depuis janvier", "un défi pour toute l’Europe", selon le ministre de l’Intérieur : "Au problème global doit être apportée une réponse européenne. A ses conséquences sur la France, une réponse française".

C’est à cette réponse française que nous nous intéressons ce soir. Accueil ou éloignement des migrants, évacuation de campements, réforme du droit d'asile au Parlement, droit du sol… Comment la question migratoire refait surface dans l'agenda politique, et en quels termes ?

10 500 places d’hébergement supplémentaires d’ici 2017 et un nouveau volet de la lutte contre l’immigration irrégulière qui insiste, c’est en tout cas et pour l’instant la réponse du gouvernement au drame des migrants, réponse "ambitieuse" et "durable", a tenu à souligner le ministre de l’Intérieur… Sommes-nous à la hauteur de la crise ?

Danièle Lochak, Xavier Emmanuelli
Danièle Lochak, Xavier Emmanuelli Crédits : Radio France
  • Danièle Lochak , professeur émérite en droit public à l’Université Paris-Ouest, ancienne présidente du GISTI, auteure en 2007 de "Face aux migrants : état de droit ou état de siège" chez Textuel.

  • Xavier Emmanuelli , médecin, président du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, fondateur du Samu Social et du Samu social International, ancien secrétaire d'Etat à l'action humanitaire d'urgence, auteur de "En cas d'urgence, faites le 15 - Le quotidien d'un médecin du SAMU ", chez Albin Michel (Avril 2015).

  • Et par téléphone de Nice, le député Les républicains Eric Ciotti .

Bruxelles, et après ?
Les ministres de l'intérieur de l'Union européenne n'ont pas réussi à se mettre d'accord lundi et mardi sur une juste répartition des demandeurs d'asile et de réfugiés. Le 25 et 26 juin prochain, un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement devrait faire avancer le projet présenté par la Commission.

  • Chronique de Mathias Mégy :
Écouter
3 min
Les européens trouveront-ils une solution à la crise migratoire ?

La Hongrie est le pays de l'UE qui, après la Suède, accueille le plus de réfugiés relativement à sa population. La Hongrie a annoncé mercredi la fermeture de sa frontière de 175 km avec la Serbie et la construction d'une clôture de 4m de haut. Le premier ministre serbe a réagi en se déclarant "surpris et choqué". Les deux premiers ministres (Viktor Orban et Aleksandar Vucic) doivent se rencontrer le 1er juillet.

  • Interview de Hendrik Hansen : politologue allemand, professeur de sciences politiques à l'université Andrássy de Budapest, une université internationale en langue allemande gérée par la Hongrie, l'Autriche et l'Allemagne.

.....

Dimanche, et après ? sur les réseaux sociaux :

Twitter :

Posez vos questions sur le compte @dimancheetapres et suivez nous en live tweet au hashtag #etapres

Compte twitter d'Olivia Gesbert : @OliviaGesbert

Compte twitter de Mathias Mégy : @matmegy

Facebook :

Le programme et l'actualité de "Dimanche, et après" c'est à suivre sur Facebook

Intervenants
  • professeure émérite de droit public à l'Université Paris Ouest - Nanterre La Défense et militante associative de la défense des droits de l'homme
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......