LE DIRECT
François Hollande s'exprimant devant les diplomates et chefs d'Etats lors de l'ouverture de la conférence de Paris pour la paix au Proche-Orient

Peut-on sauver le processus de paix au Proche-Orient ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Que faut-il attendre de la conférence de Paris pour la paix ce dimanche 15 janvier ? Les acteurs régionaux peuvent-ils forcer la main aux Israéliens et aux Palestiniens pour entamer de nouvelles négociations ?

François Hollande s'exprimant devant les diplomates et chefs d'Etats lors de l'ouverture de la conférence de Paris pour la paix au Proche-Orient
François Hollande s'exprimant devant les diplomates et chefs d'Etats lors de l'ouverture de la conférence de Paris pour la paix au Proche-Orient Crédits : Bertrand GUAY - AFP

C’était un casting impressionnant pour un Objet Diplomatique Non Identifié… Au moins 75 pays et organisations internationales étaient représentés aujourd’hui à la Conférence pour la paix au Proche-Orient organisée à Paris.

Discours du président François Hollande, en présence des représentants du quartet pour le proche Orient, du tout nouveau secrétaire général de l’ONU Antonio Gutteres, du secrétaire d’Etat sur le départ John Kerry… Tous étaient là pour réaffirmer leur attachement à une solution à deux Etats. Oui mais voilà, les principaux intéressés eux étaient absents : Israéliens et Palestiniens avaient pourtant été invités cette fois-ci.

Car cette conférence vient clore un nouveau cycle pour tenter de relancer un processus de paix qui se fait attendre depuis près de 70 ans et qui est gelé depuis trois ans malgré le volontarisme du président Barack Obama. Le 3 juin dernier, la France essayait une formule inédite : rassembler les différents partenaires sur ce dossier, étatiques ou non, mais en l’absence d’Israël et de l’organisation palestinienne pour tenter de maintenir en vie une solution internationale.

Problème : peut-on faire la paix malgré les principaux intéressés ?

Intervenants
  • Directeur de recherche émérite au CERI Centre d'Etudes et de Recherches Internationales de Sciences Po
  • Spécialiste de la Palestine, chercheur au sein du centre de recherche indépendant Noria Research.
  • Diplomate, ancien ambassadeur de France à Tunis de 2002 à 2005.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......