LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation de policiers dans les rues de Paris le 20 octobre 2016

Police : une histoire de violence ? / Libre-échange, un enjeu démocratique

45 min
À retrouver dans l'émission

Comment expliquer le grand malaise dans la police ? Nous en débattons avec la politologue Sophie Body-Gendrot du Cesdip, et Stanislas Gaudon du syndicat de police Alliance. En deuxième partie d'émission nous parlerons de libre-échange et de démocratie à l'occasion des négociations sur le Ceta

Manifestation de policiers dans les rues de Paris le 20 octobre 2016
Manifestation de policiers dans les rues de Paris le 20 octobre 2016 Crédits : GEOFFREY FROMENT / CITIZENSIDE - AFP

Mais que fait la Police ?

Depuis lundi, ce qui était d’abord un mouvement de soutiens aux policiers attaqués et gravement blessés à Viry-Chatillon s’est transformé en grogne généralisée et en remise en cause pêle-mêle de la hiérarchie, des syndicats, des politiques... Jusqu'à prendre la forme inédite de rassemblements de nuit ils seraient un millier à avoir défilé, cagoulé, brassard orange au bras… sur 147 000 fonctionnaires. C’est peu, mais c’est aussi contraire aux règles et à la culture maison… ce qui explique l’ampleur prise par l’événement.

Mais que veut la Police ?

Voilà plusieurs mois que la tension monte… alimentée par le stress de l’état d’urgence, de l’euro de foot, de la Cop21, des manifestations contre la loi travail… Et tout remonte à la surface : la fatigue, le matériel défectueux, le métier qui change, les missions jugées indues, l’éloignement de la base de ses supérieurs, la justice, la politique pénale… et le regard de la société qui passe si facilement des louanges à la condamnation.

Plusieurs manifestations sont encore prévues la semaine prochaines, à l’appel cette fois-ci des syndicats : pour des rassemblements devant les palais de justice mardi, une marche de la colère policière et citoyenne mercredi.

Mais qu’attend vraiment la police ? Et qu’est-on en droit d’attendre d’elle en retour ?

En fin d'émission : on parle du CETA… le traité de libre-échange entre l’Europe et le Canada devait normalement être signé jeudi prochain. C’était sans compter sur le parlement de Wallonie qui s’y oppose… et le départ, furieuse, de la délégation canadienne vendredi. C’est un nouveau revers après l’enlisement du TAFTA, traité de libre-échange avec les Etats-Unis. Et petit à petit on voit le libre-échange devenir un vrai enjeu démocratique.

Intervenants
  • professeur émérite à Paris IV, chercheur rattachée au Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (CNRS-CESDIP-Ministère de la Justice)
  • secrétaire général adjoint du syndicat de police Alliance
  • Professeur de sciences économiques et sociales et chargé de cours à l'université Paris 3
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......