LE DIRECT
Les sept candidats de la primaire de "la belle alliance populaire" : Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy, Manuel Valls

Quelle offre politique dans la primaire de la gauche ? / Antonio Guterres pourra-t-il redonner du pouvoir à l’ONU ?

46 min
À retrouver dans l'émission

Sept candidats se disputeront les suffrages des électeurs de la gauche lors de la primaire de "la belle alliance populaire", les 22 et 29 janvier. Quelles lignes politiques, quels programmes sont portés par les candidats ? Une offre politique peut-elle émerger de ces primaires ?

Les sept candidats de la primaire de "la belle alliance populaire" : Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy, Manuel Valls
Les sept candidats de la primaire de "la belle alliance populaire" : Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy, Manuel Valls Crédits : JOEL SAGET - AFP

2017, nous y sommes, l’année électorale qui commence s’annonce périlleuse et imprévisible pour les grands partis à commencer par le parti socialiste.

Deux mois presque jour pour jour après la droite le PS et ses alliés de « la belle alliance populaire » tiendront eux aussi leur primaire les 22 et 29 janvier.

Ces quelques semaines qui nous séparent encore de l’échéance seront-elles suffisantes pour aplanir les différends à gauche après un quinquennat mouvementé, et surtout, débattre d’un projet de gouvernement pour la gauche pour les cinq années qui viennent ?

On pourrait en douter à en juger par le grand flou qui règne encore dans cette partie de l’échiquier politique sur les plusieurs grandes questions : l’Europe, le modèle économique, la place de l’écologie dans notre société, ou encore les alliances stratégiques de la France dans le monde.

A ce petit jeu de la clarté politique certains candidats, peut-être ceux qui se sont lancés le plus tôt dans la course, semblent tout de même se démarquer avec des mesures ou des sensibilités clairement identifiées : Benoît Hamon avec son revenu universel, Arnaud Montebourg avec son protectionnisme européen, Manuel Valls avec sa ligne social-démocrate assumée.

Avec des délais aussi courts les autres candidats peuvent-ils réussir à imprimer leur marque sur la primaire ? Si la question semble à ce point posée c’est peut-être parce que cette élection très rapide avait été pensée pour porter la candidature de François Hollande, qui a depuis renoncé à se représenter devant les électeurs.

Mais faut-il pour autant faire le deuil d’un débat de fond que de nombreux électeurs de gauche réclament ?

Quelle offre politique dans la primaire de la gauche ? Nous en parlons ce soir avec nos invités, le politiste Eric Treille et l’historien Gilles Candar.

En deuxième partie d’émission nous partons pour New York puisque c’est aujourd’hui, le 1er janvier 2017, que le nouveau secrétaire général des Nations Unies prend ses fonctions. L’ONU a été très critiquée ces dernières années notamment en raison de son impuissance à résoudre le conflit syrien. Antonio Guterres pourra-t-il inverser la tendance et redonner du pouvoir à cette institution ? Nous en parlons avec Celhia de Lavarene.

Intervenants
  • Historien. Président de la Société d'études jaurésiennes.
  • politiste, chercheur associé au CRAPE (centre de recherche sur l’action politique en Europe) – Sciences Po Rennes
  • contributrice à Médiapart, ancienne journaliste et collaboratrice aux Nations Unies.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......