LE DIRECT
Emmanuel Macron prononce un discours après avoir assisté à une réunion intitulée « La présentation de la stratégie pour la transition écologique » au palais de l’Élysée à Paris, le 27 novembre 2018.

Ecologie : le nouveau politiquement correct ?

42 min
À retrouver dans l'émission

Rarement une prise de parole devant des députés n’avait entraîné de telles réactions : indignation, colère et boycott... L’allocution de Greta Thunberg, avant même qu’elle ne soit prononcée, mardi à l’Assemblée, a été critiquée, attaquée, déconsidérée...

Emmanuel Macron prononce un discours après avoir assisté à une réunion intitulée « La présentation de la stratégie pour la transition écologique » au palais de l’Élysée à Paris, le 27 novembre 2018.
Emmanuel Macron prononce un discours après avoir assisté à une réunion intitulée « La présentation de la stratégie pour la transition écologique » au palais de l’Élysée à Paris, le 27 novembre 2018. Crédits : Ian Langsdon - AFP

Car c’est elle, cette Suédoise de 16 ans, qui était personnellement visée – Michel Onfray l’a qualifiée de cyborg, hier. Une adolescente devenue à la fois le symbole et la porte-parole d’un discours écologiste.

Il a toujours existé deux discours dans l'écologie politique : un discours alarmiste, catastrophiste, qui correspond à l'aile gauche de l'écologie, et un deuxième versant qui croit en l'entreprise, les produits verts, l'économie sociale et solidaire. Europe Ecologie les Verts regroupe ces deux tendances depuis les années 70. Fabrice Flipo.

Qui est responsable ? Tout le monde. Celui qui sort dans la rue, qui prend l'avion, qui consomme. Il ne sert à rien de pointer du doigt des personnes (...) Ayons un discours un peu plus positif, montrons ce qui a déjà été fait. Marc Fontecave.

Discours alarmant, alarmiste pour certains sur le réchauffement climatique et sur l’état de la planète. Un discours qui sonne comme une leçon de morale, dispensée par des enfants à des adultes, avant la menace de sanction qui sera l’effondrement du monde.

Le discours politique ambiant est bien trop général. Il repose sur le "on-dit" et l'absence de culture générale des dirigeants de ce pays qui est abyssale. La difficulté pour nous est de faire une place centrale aux sciences, et en même temps une place à la démocratie. Lucie Schmid.

Ce discours, elle n’est pas la seule à le défendre. Et il occupe de plus en plus de place dans les médias et dans les débats politiques. Une expansion qui suscite des crispations et des critiques. Des attaques de plus en plus vives et de plus en plus nombreuses...

D’où cette question : le discours écolo est-il le nouveau politiquement correct ?

Intervenants
  • Haut fonctionnaire, cofondatrice de la Fabrique écologique
  • professeur de philosophie, membre du Laboratoire du Changement Social et Politique (Université Paris Diderot) et enseignant-chercheur en Grande Ecole à Institut Mines-Télécom
  • professeur au Collège de France, chaire de Chimie des processus biologiques.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......