LE DIRECT
Cette photographie aérienne prise le 22 juillet 2019 montre des épicéas touchés par le stress hydrique dans la forêt de Menden, en Allemagne de l’Ouest.

Réchauffement climatique : nos forêts sont-elles condamnées à mourir ?

43 min
À retrouver dans l'émission

Épisodes de sécheresse de plus en plus longs, prolifération des insectes nuisibles, dysfonctionnement de la photosynthèse : les forêts françaises étouffent. A-t-on les moyens techniques et la volonté politique d'assurer leur avenir ?

Cette photographie aérienne prise le 22 juillet 2019 montre des épicéas touchés par le stress hydrique dans la forêt de Menden, en Allemagne de l’Ouest.
Cette photographie aérienne prise le 22 juillet 2019 montre des épicéas touchés par le stress hydrique dans la forêt de Menden, en Allemagne de l’Ouest. Crédits : Ina Fassbender - AFP

Il est 18h15 et le soleil bientôt couchant fera la place aux ténèbres dans nos forêts de France... L’elfe obscur se fera le veilleur des lieux. Les lavandières de nuit tendront leurs pièges. Ondine prendra son bain de minuit surveillée par les fées déchues, les fées des ombres.

La forêt est un endroit magique. Parmi ses pouvoirs miraculeux, elle a celui de réguler le climat... Prenez le frêne qui, à maturité, stocke l’équivalent de cinq tonnes de CO2 ! Encore un coup des génies sylvestres... À l’échelle de la France entière, les forêts toutes essences confondues nous soulagent de 70 millions de tonnes de dioxyde de carbone.

Mais pour magique qu’elle est, la forêt n’est pas un remède à tout. Et peut-être l’avons-nous un peu trop pensée comme un outil, au service de l’économie d’abord mais aussi de nos inquiétudes climatiques. Comme s’il suffisait de reboiser pour nous autoriser à continuer à polluer.

Ce mois de juillet aura été le plus chaud jamais mesuré dans le monde, d’après une étude européenne publiée ce matin. Quand en Sibérie, les forêts brûlent et les animaux avec, chez nous en France, des milliers d’arbres sont à l’agonie... Est-il encore temps d’agir, faut-il revoir aussi la façon dont on exploite nos bois et nos sous-bois ?

Les forêts face au changement climatique : sont-elles condamnées à mourir ?

Ce que nous observons, c’est le dépérissement des épicéas. Mais tous les arbres ne meurent pas, certains restent verts alors qu’ils sont de la même espèce. Il faut comprendre pourquoi, et la diversité génétique peut être l’une des explications. Ce que j'observe aussi, ce sont des arbres qui se meurent lentement. Plus nous allons vers le sud, moins il y a de feuilles sur les couronnes des arbres. Brigitte Musch

Les moyens mis à disposition par l’État sont dérisoires. Lorsque l’on fait le tour des organisations et des compétences du milieu forestier, il en ressort qu'il ne reste qu'une dizaine de personnes compétentes sur ces questions. C’est scandaleux pour un milieu qui représente 1/3 du territoire français. Je veux lancer un message : les forestiers et les chercheurs ont besoin de moyens pour pouvoir continuer à travailler sur les forêts et assurer l’avenir de l’ONF. Hervé Le Bouler

Il faut que tout le monde se mette autour de la table, il y a un besoin de redessiner les pratiques forestières. Les coupes rases par exemple, qui sont une pratique de sylviculture, peuvent être traumatisantes pour les gens. Mais la récolte du bois peut aussi être une réponse au réchauffement climatique. Ces pratiques ne sont donc pas nécessairement à rejeter, il faut surtout les réexaminer et repenser de fond en comble l’ensemble de ces pratiques. Alain Lesturgez

Intervenants
  • généticienne au département recherche et développement de l’Office national des forêts (ONF).
  • administrateur de France Nature Environnement et responsable du réseau forêt.
  • directeur général de la Fédération nationale des communes forestières.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......