LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud tiennent une conférence de presse à l’hôtel Matignon pour annoncer la réforme de l’assurance chômage, le 18 juin 2019 à Paris.

La réforme de l'assurance chômage va-t-elle créer de l'emploi ?

43 min
À retrouver dans l'émission

Dévoilée le 18 juin dernier, la nouvelle réforme de l'assurance chômage prévoit de durcir le régime d’indemnisation et espère économiser 3,4 milliards d'euros d'ici à fin 2021. Un projet perçu comme une réduction des droits des demandeurs d’emploi et qui a provoqué la colère des syndicats.

Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud tiennent une conférence de presse à l’hôtel Matignon pour annoncer la réforme de l’assurance chômage, le 18 juin 2019 à Paris.
Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud tiennent une conférence de presse à l’hôtel Matignon pour annoncer la réforme de l’assurance chômage, le 18 juin 2019 à Paris. Crédits : Lucas Barioulet - AFP

Y avait-il une urgence budgétaire à réformer l’assurance chômage ?

Le halo du chômage augmente. On a seulement 66% des personnes qui sont en emploi, et ce taux est en baisse. Il y a un certain nombre de personnes, notamment de femmes, qui sont découragées de trouver un emploi. Sophie Binet

La dette de l’Unedic s’élève aujourd’hui à 35 milliards d’euros certes, mais depuis quelques temps, la baisse assez régulière du taux de chômage, portait à croire que le système allait se rééquilibrer de lui-même. Baisse confirmée par les derniers chiffres de l’Insee parus le 14 août : 2,4 millions de chômeurs en France métropolitaine au 2e trimestre, soit une baisse de 0.2 point.

La baisse du chômage est lente, plus lente que la plupart des autres pays, mais elle est régulière. Elle a commencé avant le début du quinquennat Macron (...) C'est plutôt porteur d'espoir. Bertrand Martinot

Pour les partisans d’une réforme en revanche, c’est en période de reprise et alors que l’Unedic recrée des excédents, qu’il faut s’attaquer aux règles d’indemnisation. C’est l’objectif du décret publié en plein cœur de l’été qui complique l’accès aux droits, rend les allocations dégressives à partir d’un certain niveau de revenu, et instaure un bonus-malus pour pénaliser les entreprises qui embauchent surtout en contrats courts. Le but affiché de la réforme : inciter au retour à l’emploi.

La baisse du coût du travail par le CICE a des effets progressifs et importants. Heureusement, tous les gouvernements ont dynamisé cette politique depuis 1993 (...) Mais on est encore loin du but : nous avons le coût du travail le plus élevé de tous les pays de l'OCDE.  Gilbert Cette.

Oui... mais encore faut-il qu’il y en ait, du travail. Les derniers chiffres de la DARES parlent de 200 000 emplois vacants... Pas de quoi satisfaire tout le monde, à moins de verser encore dans les contrats précaires.

Alors, la réforme de l’assurance chômage peut-elle en créer, de l’emploi ?

Intervenants
  • professeur d'économie associé à l'université d'Aix-Marseille.
  • co-secrétaire générale de la CGT des cadres et techniciens (UGICT-CGT).
  • Économiste, directeur du conseil en formation professionnelle pour Siaci Saint-Honoré, senior fellow à l’Institut Montaigne
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......