LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 La fusée Falcon Heavy de SpaceX décolle de la zone de lancement 39A du Kennedy Space Center en Floride pour sa mission de démonstration, le 6 février 2018.

L’espace, à quoi bon ?

45 min
À retrouver dans l'émission

Ai-je besoin de vous les traduire, ces paroles parmi les plus célèbres du siècle dernier ? « C’est un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour l’humanité ». Neil Armstrong, il y a 50 ans. L’astronaute américain venait de poser le pied sur le sol poudreux de la Lune. 1er homme à jamais le faire.

 La fusée Falcon Heavy de SpaceX décolle de la zone de lancement 39A du Kennedy Space Center en Floride pour sa mission de démonstration, le 6 février 2018.
La fusée Falcon Heavy de SpaceX décolle de la zone de lancement 39A du Kennedy Space Center en Floride pour sa mission de démonstration, le 6 février 2018. Crédits : Jim Watson - AFP

Un homme sur la Lune – scène sidérante, diffusée en direct à la télévision, dans le monde entier. Ce 20 juillet 1969 a marqué les esprits : il est devenu le symbole de la conquête spatiale, commencée 12 ans plus tôt, avec le lancement réussi du premier satellite, Sputnik.

Conquête qui s’est depuis amplifiée : envois de sondes, de plus en plus loin ; envois de robots aussi, sur Mars et sur des astéroïdes ; lancements de stations habitées ; construction de navettes spatiales... Des dizaines de missions lancées par des pays de plus en plus nombreux. Il y a aussi le lancement de centaines de satellites...

Une conquête menée pour de multiples raisons : géopolitiques, scientifiques, militaires et commerciales. Une conquête à la fois relancée ces dernières années et de plus en plus critiquée. Elle pollue, elle coûte cher – disent ses détracteurs, alors que la Terre va si mal...

D’où cette question : à quoi bon encore aller dans l’espace ?

La Nasa a fait un choix stratégique. Son objectif est d'atteindre Mars à l'horizon 2050, avec entretemps des étapes intermédiaires. Ce n'est pas le cas de la stratégie chinoise, qui est semblable à celles des soviétiques et des américains dans les années 70. La Lune est la cible idéale pour leur permettre de tout apprendre. Ce sont deux stratégies différentes. Francis Rocard

Nous avons clôt une première page de l’exploration du système solaire avec le survol de Pluton. Les survols sont les missions les plus simples, nous allons maintenant nous attaquer à des missions plus ambitieuses. Il s’agit à présent d’aller voir des objets célestes pour y découvrir la vie, c’est le nouvel objectif. Francis Rocard

L’idée de survie est liée à notre vision moderne de l’espace. Mais nous devons aussi rester des êtres de raison. Il faut garder un œil vers les étoiles, car cela fait partie de notre essence et de notre dynamisme, mais surtout garder en tête que nous sommes des terriens avant tout. Jacques Arnould

L’exploration spatiale a permis de faire un pas en avant pour l'homme, mais aussi un pas de côté par rapport à la situation de notre planète. Les astronautes ont fait l’expérience de la singularité et de la fragilité de la Terre. Jacques Arnould

Intervenants
  • Historien des sciences et théologien, chargé des questions éthiques au CNES.
  • Astrophysicien au CNES, responsable des programmes d'exploration du système solaire.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......