LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer parle avec des élèves lors de la présentation de son opération « Un livre pour les vacances », le 26 juin 2017 à l’école primaire Paul Claudel de Tourcoing.

Nos enfants ont-ils trop de vacances ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Jean-Michel Blanquer affiche depuis 2017 sa volonté de lancer une « grande concertation » sur les temps scolaires de l’enfant. Suite à la saisie en juillet du Conseil constitutionnel, le gouvernement pourra désormais décider par décret ou arrêté de l’organisation des périodes de congés.

Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer parle avec des élèves lors de la présentation de son opération « Un livre pour les vacances », le 26 juin 2017 à l’école primaire Paul Claudel de Tourcoing.
Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer parle avec des élèves lors de la présentation de son opération « Un livre pour les vacances », le 26 juin 2017 à l’école primaire Paul Claudel de Tourcoing. Crédits : Philippe Huguen - AFP

Ça fait penser à une nouvelle de Marcel Aymé, « Le décret », dans laquelle les grandes puissances de ce monde se mettent en tête de disposer du calendrier.

La plupart des familles qui ont le sentiment que les vacances sont trop longues ne l'auront plus le jour où les endroits dans lesquels ils vivent proposeront des activités intéressantes. Myriam Menez.

« Les chefs d'État et les ministres se mirent à consulter des traités de philosophie. Il devint évident que la notion de temps était une assez risible balançoire. Le vieux et inexorable dieu Chronos, qui avait jusqu'alors imposé la cadence de sa faux, perdit beaucoup de son crédit. Les hommes étaient maîtres du temps, et ils allaient le distribuer avec beaucoup plus de fantaisie que n'en avait mis, dans sa trop paisible carrière, le dieu découronné. »

On peut dénoncer l'escroquerie des cahiers des vacances qui sont une manne pour les éditeurs. Ils sont rarement complétés par les enfants et permettent aux parents de se donner bonne conscience. Philippe Meirieu.

On imagine Édouard Philippe et Jean-Michel Blanquer devisant ainsi sur le temps physiologique, le temps compressible, le temps subjectif... et décidant de reprendre la main sur le calendrier scolaire. Le Premier ministre, dans une procédure très rare, a saisi cet été le Conseil constitutionnel à propos de l’article L 521-1 du code de l’éducation sur les congés scolaires.

Il faut prendre en compte le temps global de l'élève : le temps de l'apprentissage, mais aussi le temps de transport, la pause méridienne, la question des devoirs à la maison (...) On a un problème relativement récent lié à la fatigue des enfants. Frédérique Rolet.

Il n’est pas question, nous dit-on, de bouleverser incessamment un calendrier qui ordonne depuis des années les transhumances estivales et le grand chassé-croisé, mais d’amorcer un début de réflexion sur la durée des vacances, leur répartition dans l’année. En premier lieu pour le bien des enfants, leur santé mais aussi la qualité de leur temps extra-scolaire.

Vous rentrez tout juste de congés, ou vous y êtes encore ? N’écoutez pas cette émission !

Nos enfants ont-ils trop de vacances ?

Intervenants
  • Spécialiste de la pédagogie et professeur émérite à l’université Lumière Lyon 2
  • Secrétaire générale du Syndicat national des enseignants du second degré (SNES-FSU)
  • présidente de la section 94 de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP).
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......