LE DIRECT
Longtemps fer de lance en matière de décisions politiques à l'internationale, la France semble aujourd'hui n'être qu'une puissance moyenne parmi tant d'autres.

À quoi sert encore la France dans le monde ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Dépassée par l’Inde, la France est désormais la 7e économie mondiale. Pourtant elle semble encore être appelée à peser dans les échanges diplomatiques. Quel rôle peut-elle encore jouer dans le monde ? Sur quoi se base sa puissance ? Est-elle réelle ou fantasmée ?

Longtemps fer de lance en matière de décisions politiques à l'internationale, la France semble aujourd'hui n'être qu'une puissance moyenne parmi tant d'autres.
Longtemps fer de lance en matière de décisions politiques à l'internationale, la France semble aujourd'hui n'être qu'une puissance moyenne parmi tant d'autres. Crédits : BEN STANSALL / AFP - AFP

« Je crois que la France porte en elle un projet inédit : un projet d’éducation de chacun, une culture forte qui nous unit, un projet de construction d’une écologie industrielle, d’une société aux solidarités nouvelles et au service des personnes. »

Dans ses vœux aux Français le soir du 31 décembre, le président Emmanuel Macron a voulu porter un message d’espoir et de volontarisme, dans une situation politique compliquée par une crise des "Gilets Jaunes" qui n’en finit pas… et une cote de popularité divisée par deux en 2018. Et si la meilleure façon de reprendre la main était de faire jouer la corde sensible du rôle spécifique de la France dans le monde ? Face à la remise en cause de son autorité, à la crise de la représentation, au risque de voir les formations eurosceptiques, illibérales, populistes… profiter d’une crise qui ne touche pas que la France lors des élections européennes de 2019… Emmanuel Macron semble faire ce pari de l’international. 

A plusieurs moments de son allocution, il a insisté sur la nécessité de ne pas « ignorer le monde qui nous entoure ». Mais il se retrouve alors pris dans cette opposition entre contrainte et volontarisme : défi économique, migratoire, environnemental mais aussi écroulement du multilatéralisme, crise de l’Europe, retour des politiques de puissance, lutte contre le terrorisme… il semble de plus en plus difficile de pouvoir s’affirmer comme le défenseur d’une vision du monde, de certaines valeurs.

Dans ce contexte, à quoi sert encore la France dans le Monde ?

Extraits de l'émission : 

Jean-Christophe Rufin : 

Cet univers du soft power, de l'intelligence artificielle,  de la haute technologie, est un univers dans lequel nous devons continuer d'être compétitif. Et nous le sommes, d'ailleurs ! C'est une part importante de notre puissance aujourd'hui. 

Nicole Gnesotto : 

On peut avoir deux analyses : soit les gilets jaunes sont une catastrophe pour l'image et l'influence de la France à l’extérieur car ils vont créer un chaos qui empêchera le président d'accomplir les réformes qu'il croyait nécessaire pour asseoir sa crédibilité et son leadership en Europe d'abord et dans le monde ensuite. On peut avoir une seconde analyse, qui consiste à dire que peut être que ce mouvement est une chance pour Emmanuel Macron. 

Cécile Mégie : 

Quand je parlais d'une guerre de l'information, de dissémination d'informations et de fausses informations, et de cette lutte contre l'infox à laquelle nous sommes tous confrontés qui est une de nos missions aujourd'hui, et qui vient de groupe médias de pays beaucoup plus vindicatif que peut l'être la France aujourd'hui... Si nous n'avons pas les moyens de lutter contre ces groupes médias, là il y a une vraie bataille à perdre

Articles : 

Le blues des diplomates du Quai d’Orsay : par Marc Semo pour Le Monde, le 28/12/2018.

La France n’est plus la sixième puissance économique mondiale, elle a été dépassée par… : par la rédaction de Ouest France, le 10/07/2018.

[abonnés] Soft Power : la France devient la nation la plus influente du monde : par Guillaume Descours et l'AFP pour Le Figaro, le 19/07/2017.

Tribunes : 

Le déclin de sa puissance oblige la France à reprendre confiance en elle : par Jean-Christophe Rufin pour Le Monde, le 27/10/2010.

Liens : 

Les quatre défis stratégiques de l'UE : par Nicole Gnesotto pour l'Institut Jacques Delors, le 10/07/2018.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......