LE DIRECT
Assurance-chômage : du travail à tout prix ?

Assurance-chômage : du travail à tout prix ?

39 min
À retrouver dans l'émission

L’échec était prévisible: après 5 mois de négociations, les partenaires sociaux ne sont pas parvenus à un compromis sur la réforme de l’assurance chômage. Comment lutter contre le chômage sans précariser les conditions de travail ? Le plein emploi est-il la meilleure des solutions ?

Assurance-chômage : du travail à tout prix ?
Assurance-chômage : du travail à tout prix ? Crédits : Philippe Huguen - AFP

L’échec était prévisible: après 5 mois de négociations, les partenaires sociaux ne sont pas parvenus à un compromis sur la réforme de l’assurance chômage. Le projet, censé réaliser des économies, a buté sur la question des contrats courts. Moins de chômeurs, est-ce plus de travailleurs précaires ?

C’était presque couru d’avance : les partenaires sociaux n’ont pas réussi à se mettre d’accord cet après-midi lors de l’ultime séance de négociations sur l’assurance-chômage. Constat d’échec, après plus de trois mois de discussions entre syndicats de salariés et organisations patronales.

C’est sur la question des contrats courts que les discussions ont buté. Pour dissuader les entreprises d’y recourir de manière excessive, un système de bonus-malus était proposé. Son principe : une modulation des cotisations patronales, en fonction du taux de recours aux CDD. Refus catégorique du patronat. Le gouvernement va donc reprendre le dossier en main.

Ses objectifs sont clairs : il s’agit de faire faire des économies à l’assurance chômage, de l’ordre de 1 milliard d’euros par an d’ici la fin du quinquennat. Le contexte devrait l’y aider, dans la mesure où le taux de chômage diminue. Mais ce sont les règles d’indemnisation qui sont dans le viseur de l’exécutif. Des règles jugées trop généreuses, et qui auraient pour effet pervers de dissuader les chômeurs de revenir vers l’emploi.

Cet effet est-il avéré ? Et qu’en est-il de la qualité des emplois proposés ?

« Assurance chômage : du travail à tout prix ? »

Vidéos :

Samuel Churin :

Le plein emploi est un mensonge. Il recouvre une réalité qui ne fait pas de différence entre travail et emploi.

Bertrand Martinot :

Le système de l’indemnisation génère des situations d’abus, tant du côté des chômeurs dont une minorité est incitée à recourir aux contrats courts et à démissionner facilement, que du côté des entreprises qui se payent sur l’Unedic plutôt que de garder la personne quelques semaines de plus. 

Articles :

"Assurance chômage et lettre de cadrage", Les clés du social, le 10/10/2018

"Contrats courts, économies... : la nouvelle négociation sur l'assurance-chômage", Les Echos, le 11/02/2019

"Edouard Philippe veut débattre de « contreparties » aux aides sociales", Le Monde, le 15/02/2019

"Allocation chômage : qui a droit à quoi ?", Le Monde, le 15/01/2018

Tribunes :

"Un intermittent répond à la lettre d'Emmanuel Macron", Samuel Churin pour Politis, le 16/01/2019

[abonnés] "Plafonnement des allocations chômage des cadres : 'Il vaut mieux utiliser le levier du délai de carence' ", Bertrand Martinot pour Le Monde, le 01/09/2018

[abonnés] "Chômage, aide sociale : Il faut donner toute l’attention à l’accompagnement et à la lutte contre les freins à l’emploi", Jean-Claude Barbier, sociologue, pour Le Monde, le 01/09/2018

Intervenants
  • Comédien, membre de la Coordination des intermittents et précaires
  • Economiste, spécialiste du marché du travail et des politiques de l'emploi, senior fellow à l’Institut Montaigne et ancien délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle de 2008 à 2012
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......