LE DIRECT
Les gauches européennes semblent mal à l'aise sur les questions liées à l'immigration.

La gauche est-elle mal à l'aise avec l'immigration ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Sahra Wagenknecht, figure centrale de la gauche allemande, a défrayé la chronique en remettant en cause la « bonne conscience de gauche sur la culture de l’accueil ». Ainsi, les gauches européennes multiplient les positionnements ambigus sur la question de l’immigration. Qu’en est-il en France ?

Les gauches européennes semblent mal à l'aise sur les questions liées à l'immigration.
Les gauches européennes semblent mal à l'aise sur les questions liées à l'immigration. Crédits : Junru Bian / EyeEm - Getty

Ce n’est même pas un parti : c’est un mouvement à l’intérieur d’un parti. Ce n’est même pas en France : c’est en Allemagne. Pourtant, le lancement d’Aufstehen au début de ce mois a bénéficié, chez nous, d’une importante couverture médiatique. C’est que la façon dont il est présenté s’apparente à un oxymore : ‘’un mouvement de gauche anti-immigration’’.

Aufstehen (traduisez Debout) est hébergé par Die Linke (traduisez La Gauche). Sa présidente, Sarah Wagenknecht, appelle à en finir avec la ‘’bonne conscience’’ sur l’immigration. ‘’Une frontière ouverte à tous, c’est naïf’’ dit-elle, ‘plus de migrants économiques signifie plus de concurrence pour décrocher des jobs dans les activités à bas salaire’’

Un tel discours à gauche n’est pas inédit. Il est souvent rappelé qu’en France, le parti communiste de Georges Marchais s’opposait, au tout début des années 80, à l’immigration, dans un contexte de hausse du chômage.  Mais il est vrai que cette approche est devenue inaudible, au fur et à mesure de la montée du Front national. Aujourd’hui, à la faveur des élections européennes, la question migratoire semble devenir incontournable pour l’ensemble de l’échiquier politique. Y compris donc pour le PS, pour la France Insoumise, pour les Verts et pour Générations. Mais quel discours tenir ?

"La gauche est-elle toujours aussi mal à l’aise avec l’immigration ?"

Extraits de l'émission : 

Laurent Bouvet : "On a beau dire, notamment aux classes populaires, "Ecoutez, c'est formidable, l'immigration va vous aider, l'ouverture des frontières aux capitaux, biens et services et aux personnes va vous  aider, ce sera mieux pour vous"... Depuis des décennies, les gens ne voient pas l'effet positif de l'ouverture des frontières. Et ils mettent les migrants avec l'ouverture des capitaux."

Catherine Whitol de Wenden : "Il ne faut pas oublier les collectifs, les mouvements, tout ce qui s'est crée autour des thématiques de l'immigration depuis dix ans, ces gens de gauche, convaincus. La gauche, et notamment le parti socialiste, risque de perdre cet électorat si ils ont un discours ramasse-tout du côté de certaines formes de populisme.  Il faut d'un côté voir les stratégies partisanes, puis de l'autre côté les militants. "

Pauline Graulle : "Jean-Luc Mélenchon a tout intérêt à rester dans l’ambiguïté, puisqu'on ne sort de l’ambiguïté qu'à ses dépends. Il doit tenir deux fers au feu, c'est à dire les classes populaires, dont il est persuadé qu'elles sont sensibles aux thèses du Front National, et ce qu'on peut appeler la gauche morale"

Liens : 

[abonnés]«Ce parti de gauche opposé à l'immigration qui pourrait tout bouleverser en Allemagne» : par Jean-Louis Thiériot pour Le Figaro, le 21/08/2018.

[abonnés] L'équilibriste de la gauche allemande : Sahra Wagenknecht en V.O : par Juliette Gramaglia pour Arrêt sur images, le 05/07/2018.

Tribunes :

Laurent Bouvet : "L'insécurité culturelle est toujours là" : Interview par Vianney Passot pour Le Figaro, le 06/07/2017.

« L’immigration » – 3 questions à Catherine Wihtol de Wenden : par Pascal Boniface pour Iris France, le 06/01/2017.

Intervenants
  • Politologue.
  • Directrice de recherche CNRS au Centre de recherches internationales, CERI Sciences Po, elle enseigne à Sciences Po et à La Sapienza de Rome, auteure notamment de "Faut-il ouvrir les frontières ?" (Presses de Sciences Po, 2017 3ème édition)
  • Journaliste politique à Mediapart où elle couvre les gauches
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......