LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La "banque" de données n'a jamais aussi bien portée son nom

A qui confier notre portefeuille de données personnelles ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Alors que les réseaux sociaux, clouds et autres objets connectés rythment notre vie, les géants du net exploitent et font commerce de nos données personnelles. Que faire de ces données ? Doit-on les considérer comme une propriété privée ou comme le fruit d’un travail que l’on doit protéger ?

La "banque" de données n'a jamais aussi bien portée son nom
La "banque" de données n'a jamais aussi bien portée son nom Crédits : Sorbetto - Getty

Que Facebook cesse de pister les internautes sans leur consentement. Et qu’il détruise toutes les données personnelles obtenues illégalement. C’est ce que demande la justice belge au groupe américain, dans un jugement rendu vendredi dernier, au nom du respect de la vie privée. Faute de s’y soumettre, Facebook devra payer une astreinte de 250 000 euros par jour de retard.

Certes, l’entreprise de Marck Zuckerberg pourra s’en remettre. Mais il ne s’agit pas pour autant d’une décision symbolique. Les juges belges viennent d’envoyer un signal fort aux grandes entreprises du Web : vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez avec les données des internautes. L’Union européenne s’est d’ailleurs dotée d’un nouveau règlement sur le sujet : il entrera en vigueur le 25 mai.

La question n’est pas seulement d’ordre juridique. Elle est aussi financière.  Les données personnelles sont une richesse, certains parlent même d’or noir du XXIe siècle. Mais une richesse captée par les plateformes, au détriment de ceux qui les produisent, autrement dit : nous tous. Pour remettre de l’équité dans un système déséquilibré, le think tank Génération Libre propose de monétiser nos données. Idée séduisante à première vue : mais faut-il vraiment considérer ces données comme une simple marchandise ?

"A qui confier notre portefeuille de données personnelles ?"

Liens : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur le même sujet : 

Intervenants
  • Garante du Grand Débat ancienne présidente de la CNIL
  • juriste, membre du Conseil d'Orientation Stratégique de la Quadrature du Net et auteur du blog S.I. Lex
  • avocate au Barreau de Paris, médiateur, membre du conseil scientifique du think tank GenerationLibre
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......