LE DIRECT
De nombreux cas de cancers découverts sur le tard pourraient être dus à une longue exposition à l’amiante.

Peut-on éliminer les produits cancérogènes ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Glyphosate, amiante, métam-sodium, perturbateurs endocriniens... Les produits cancérogènes sont nombreux autour de nous. Comment les détecter ? Faut-il les interdire ? Peut-on les remplacer ?

De nombreux cas de cancers découverts sur le tard pourraient être dus à une longue exposition à l’amiante.
De nombreux cas de cancers découverts sur le tard pourraient être dus à une longue exposition à l’amiante. Crédits : Julien Mattia / Le Pictorium - Maxppp

C’est une première – qui a lieu à Genève, depuis ce matin… Une grande conférence mondiale – avec des centaines de médecins, de chercheurs et de représentants politiques… Une conférence qui doit aboutir à une action urgente – c’est vague – contre la pollution de l’air – pollution qui est l’une des principales causes de cancers, qui est l’un des principaux problèmes de santé publique : elle touche 9 personnes sur 10 dans le monde…

Des mesures attendues contre la pollution et ses particules cancérogènes, donc, et dans le même temps, la présence de dizaines, de centaines d’autres substances toxiques… Elles sont régulièrement évoquées depuis des jours, des semaines, des années, même… Entre autres : le tabac, l’alcool, plus récemment le chlordécone – un puissant insecticide utilisé aux Antilles, et le glyphosate… Des produits qui sont régulièrement critiqués, attaqués… Et pourtant – pour certains – encore utilisés, parce qu’ils sont défendus bec et ongles par des industriels et des politiques, parce que la réalité économique et sociale est souvent complexe… 

"Peut-on éliminer les produits cancérogènes ?"

Extraits de l'émission : 

Elisabeth Toutut-Picard : "Il y a des liens de causalités qui sont très facile à établir : vous fumez trop, vous avez un risque réel de cancer du poumon. Par contre, vous êtes, toute votre vie, exposé à des sources multifactorielles de dangerosités, à des produits  qui ne sont pas toujours bien identifiés  et qui, en plus, peuvent se démultiplier avec ce qu'on appelle l'effet cocktail"

André Cicolella : "Les maladies chroniques représentent la majorité des dépenses de santé. Le nombre de nouveau cas, chaque année, de maladies ou d'infections de longue durée et qui sont principalement des maladies chroniques : 1.6 millions. En 20 ans, on est passé de 500 000 à 1.6 millions." 

Gérard Lasfargues : "Il est extrêmement important, dans l'évaluation réglementaire des substances chimiques, que ce soit les pesticides ou les agents chimiques dans le cadre de la réglementation européenne Reach, de pouvoir écarter un certain nombre de substances sur des critères avérés de dangers : quand il s'agit de perturbateurs endocriniens, quand on sait que ce sont des cancérogènes. Après, ce qui est extrêmement important, c'est d'avoir des systèmes de vigilance adaptés; car on ne peut pas éviter qu'un certain nombre de substances déjà sur le marché révèlent des propriétés de toxicité grave."

Liens :

Rapport de la mission d’information commune sur l’utilisation des produits phytopharmaceutiques : par Anne-Laure Maurèze sur le site d'Elisabeth Toutut-Picard le 04/04/2018.

ANSES : site de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail. 

Articles : 

[abonnés] Perturbateurs endocriniens : « Le problème est la dose à laquelle l’homme est exposé » : interview d'André Cicolella par Solène Lhénoret pour Le Monde, le 14/06/2017.

Qu'est-ce que le métam-sodium, responsable de 70 intoxications en quelques jours ? : par Margaux Lacroux pour Libération le 23/10/2018.

Vidéos :

Comprendre le débat autour du glyphosate en moins de trois minutes, par La Croix

Intervenants
  • Médecin du travail, directeur général délégué du pôle "Sciences pour l'expertise" de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail.
  • Chimiste et toxicologue, président de l'association Réseau Environnement Santé (RES), spécialiste de l’évaluation des risques sanitaires
  • Députée LREM de la 7ème circonscription de la Haute-Garonne, présidente de la mission commune sur les produits phytopharmaceutiques.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......