LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La mise au monde de deux petites filles à l'ADN modifié a provoqué la stupeur de l'opinion publique.

Y a-t-il des limites aux manipulations génétiques ?

40 min
À retrouver dans l'émission

L’annonce de la naissance de deux bébés génétiquement modifiés a fortement fait réagir la communauté scientifique. Doit-on repousser toujours plus loin les limites de l’humanité quitte à transiger avec l’éthique ? Pourquoi les manipulations génétiques inquiètent-elles autant qu’elles fascinent ?

La mise au monde de deux petites filles à l'ADN modifié a provoqué la stupeur de l'opinion publique.
La mise au monde de deux petites filles à l'ADN modifié a provoqué la stupeur de l'opinion publique. Crédits : BSIP / Contributeur - Getty

Un apprenti sorcier. Un docteur Frankenstein. Voilà comment les confrères d'He Jiankui le qualifient désormais. Le fait est que ce n'est sans doute pas immérité : le 25 novembre dernier, ce chercheur chinois a annoncé, sur YouTube, avoir réalisé une première mondiale : la naissance de bébés génétiquement modifiés.

La nouvelle a provoqué l'incrédulité pour commencer, dans la mesure où cette expérience a été réalisée (si elle l'a bien été, ce qui reste encore à prouver) en dehors de tout contrôle scientifique. Mais elle a aussi suscité l'effroi. Car une telle annonce est crédible : la technique permet aujourd'hui de modifier le patrimoine génétique d'un embryon. 

L’obstacle à sa mise en pratique est d’ordre éthique. Toute modification germinale du génome est interdite, dans la mesure où elle se transmet ensuite aux descendants : elle est donc difficilement contrôlable. Sans parler bien sûr des dérives eugénistes qui découleraient d’une telle pratique. C’est donc à un véritable tabou que s’est attaqué le chercheur chinois.

Il s’en est expliqué juste après, à Hong-Kong, au deuxième sommet mondial sur la modification du génome humain, en expliquant avoir voulu soulager la famille des deux bébés : le père est séropositif, la modification du génome de ses futures filles est censée les prémunir du Sida. Ce qui revient à transgresser une autre règle éthique : à savoir guérir préventivement des individus d’une maladie qu’ils n’ont pas. Bref, cette affaire repose la question, ancienne, des rapports entre ce que permet la technique et ce qu’autorise l’éthique.

"Y a-t-il des limites aux manipulations génétiques ?"

Articles :

Des bébés génétiquement modifiés seraient nés en Chine : par Hervé Morin pour Le Monde, le 27/11/2018.

Un bébé presque parfait, génétique, procréation et eugénisme : par Jean-Hugues Déchaux pour La vie des idées, le 05/06/2018.

Bioéthique : « Impossible de savoir quels seront les bons gènes dans deux siècles » selon Axel Kahn : propos d'Axel Kahn recueillis par Catherine Vincent pour La Croix, le 01/06/2018.

Tribunes : 

L’utopie transhumaniste : d’un imaginaire hors d’âge à l’imposture du siècle ? : par Dominique Folscheid pour La Croix, le 07/01/2017. 

Vidéos : 

Génomique : tout prédire de l’humain ? par Catherine Bourgain : sur la chaîne Youtube Espace Éthique

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Chercheuse en génétique humaine et sociologie des sciences, membre du comité d'éthique de l’INSERM, spécialiste des technologies de génomique
  • professeur émérite de philosophie morale et politique à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée, co-directeur du département de recherche Éthique biomédicale au collège des Bernardins, auteur de « Made in labo » (Éditions du Cerf, 2019).
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......