LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Quelques jours après la polémique sur la combinaison noire qu'elle avait porté lors du dernier Roland-Garros, et que le président de la Fédération française de tennis avait voulu interdire, Serena Williams a participé à l’US Open en arborant un tutu

Le sport féminin est-il fait pour les hommes ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Le Mondial de football féminin approche à grands pas et jamais une compétition féminine n’avait semblé bénéficier d’une telle visibilité. Y a-t-il un essor du sport féminin ? Mais le sport féminin est-il toujours pensé par rapport à ce qu’en attendent les hommes ?

Quelques jours après la polémique sur la combinaison noire qu'elle avait porté lors du dernier Roland-Garros, et que le président de la Fédération française de tennis avait voulu interdire, Serena Williams a participé à l’US Open en arborant un tutu
Quelques jours après la polémique sur la combinaison noire qu'elle avait porté lors du dernier Roland-Garros, et que le président de la Fédération française de tennis avait voulu interdire, Serena Williams a participé à l’US Open en arborant un tutu Crédits : EDUARDO MUNOZ ALVAREZ - AFP

Valérie Gauvin jouera-t-elle à la pointe de l’attaque des Bleues face à la Corée du sud ? Quel sera le schéma tactique adopté par la sélectionneuse Corine Diacre ? Voilà le genre de questions qui devraient être débattues à la veille du match d’ouverture de la Coupe du monde féminine de football, au parc des Princes. La compétition a lieu en France, elle débute le 7 juin, et va bénéficier d’une médiatisation inédite : le groupe TF1 va diffuser en clair la moitié des matchs.

La visibilité du sport féminin progresse : il représentait 7 % du volume des retransmissions sportives en 2012, le double 5 ans plus tard. Mais beaucoup reste à faire. Le sport est d’abord un monde d’hommes. Si certaines disciplines suscitent un intérêt quasi-identique selon qu’elles sont pratiquées par des garçons ou par des filles, c’est plutôt l’exception. En particulier dans les sports qui requièrent d’importantes capacités physiques.

Car les femmes sont soumises à des injonctions contradictoires : elles doivent être performantes pour être crédibles, sans pour autant renoncer à leur féminité.

Compétitives, oui, mais agréables à regarder : cet impératif n’appartient pas au passé, comme a pu par exemple le constater Serena Williams lors du dernier Roland Garros : la tenniswoman s’est fait taper sur les doigts, pour avoir délaissé la traditionnelle jupette au profit d’une combinaison intégrale.

Le sport féminin est-il fait pour les hommes ? 

Vidéos :

Jérôme Cazadieu : 

Les performances sont évidemment liées à la médiatisation, et peut-être un peu trop pour les femmes [comparé aux] hommes.

Catherine Louveau :

Je ne suis pas sûre que ça caille vraiment mieux. C’est peut-être un peu moins, il y a plus de prises de conscience, mais par exemple MeToo n’a rien déclenché dans le monde du sport, sur toutes ces agressions, ces violences, ce sexisme dit "ordinaire" (…)

Melissa Plaza :

La première des choses pour médiatiser les footballeuses de façon appropriée, ce serait de se centrer uniquement sur leurs performances sur le terrain, ce qui n’est clairement pas le cas actuellement.

Pour aller plus loin : 

"Le test de féminité : genre, discrimination et violence symbolique" de Catherine Louveau, in Laufer, Pigeyre, Heran, Simon (dir), Genre et discriminations, 2017, éditions iXe 

"Qu’est-ce qu’une vraie femme pour le monde du sport ?" de Catherine Louveau, in Rochefort F., Laufer L. (dir) Qu’est-ce que le genre ? Payot, 2014

Liens :

"Du sport féminin à la télé!", Femmes solidaires a lancé cette pétition adressée à Ministre de la culture

"Lancement de la consultation citoyenne sur la retransmission télévisée des événements d’importance majeure" par le Ministère de la culture et la Ministère des sports. Les réponses à la consultation devront être transmises au plus tard avant, le 27 mai 2019, par voie postale ou par voie électronique.

[abonnés] "Athlètes hyperandrogènes : la décision ambiguë du Tribunal arbitral du sport", Le Monde, le 02/05/2019

"W Series, le championnat de monoplaces réservé aux femmes divise", Le journal de Saône-et-Loire, le 03/05/2019

"Serena Williams prouve que la révolution féministe du sport n’a pas encore eu lieu", Slate, le 17/09/2018

"Sportives de haut niveau : comment sortir de l’injonction à être 'sexy' ?", Natacha Lapeyroux pour The Conversation, le 02/11/2017

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......