LE DIRECT
Depuis l’introduction du concept dans les livres de SVT, pourquoi les études sur le genre font-elles autant polémique ?

En fait-on trop avec le genre ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Vue de l’esprit pour les uns, concept majeur des sciences humaines et sociales pour les autres, le genre n’en finit pas d’agiter les polémiques. Au point d’en devenir une notion inutile ?

Depuis l’introduction du concept dans les livres de SVT, pourquoi les études sur le genre font-elles autant polémique ?
Depuis l’introduction du concept dans les livres de SVT, pourquoi les études sur le genre font-elles autant polémique ? Crédits : Jérémie FULLERINGER - Maxppp

En raison d'un mouvement de grève à Radio France ce 17 octobre, cette émission n'est pas disponible à la réécoute.

Elle s’appelle Jessica Bennett, elle est journaliste, et elle s’apprête à occuper un poste qui n’existait pas jusque-là au New York Times : celui de ’gender editor’. Que l’on pourrait traduire (en attendant mieux) par ‘’rédactrice genre’’. Quel sera le rôle de Jessica Bennett ? Traiter l’actualité, toute l’actualité, à travers le prisme des études de genre : une première pour une publication d’information généraliste.

Pour comprendre l’intérêt d’une telle approche dans le cadre d’un travail journalistique, il faut d’abord comprendre ce qu’est le genre. L’encyclopédie universelle Wikipédia en donne une définition qui a le mérite de la clarté : ‘’le genre est un concept utilisé en sciences sociales pour désigner les différences non biologiques entre les femmes et les hommes’’. Les études de genre ont donc pour but d’examiner les différences qui relèvent de constructions sociales.

Après un début timide en France, elles ont gagné leurs galons universitaires. En même temps qu’elles provoquent un mouvement de rejet, de la part de ceux qui les accusent à la fois de vouloir gommer les différences naturelles entre les deux sexes, mais aussi, à l’inverse, de les surexposer, comme par exemple à travers la féminisation de l’écriture, la fameuse écriture inclusive.

C’est d’ailleurs peut-être un des paradoxes du genre que de fixer des inégalités que ce concept contribue pourtant à dénoncer.

‘’En fait-on trop avec le genre ?’’

Articles

Intervenants
  • sociologue
  • sociologue, professeur émérite à Sciences Po Paris, chercheuse à l'Observatoire sociologique du changement et à l'IREDU
  • directeur de recherches au CNRS, professeur au laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique à l'Ecole Normale Supérieure, membre du Conseil scientifique de l'Education nationale.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......