LE DIRECT
De nombreuses ONG comme SOS Méditerranée viennent en aide aux migrants.

Jusqu'où pousser le sens de l'hospitalité ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Alors que certains pays adoptent des politiques migratoires dures, de nombreuses associations et bénévoles œuvrent pour venir en aide aux migrants. L’hospitalité est-elle inconditionnelle ? Comment choisissons-nous ceux que nous accueillons ? Que se passe-t-il une fois l’hospitalité accordée ?

De nombreuses ONG comme SOS Méditerranée viennent en aide aux migrants.
De nombreuses ONG comme SOS Méditerranée viennent en aide aux migrants. Crédits : Karpov / SOS MEDITERRANEE - AFP

Dans un pays qui a fait de la fraternité un des fondements de sa devise républicaine, est-il normal que l’aide à des étrangers entrés sur le sol français de manière irrégulière soit punie par la loi ? Cette question, c’est un avocat qui la pose au Conseil constitutionnel. Lequel va devoir trancher, le 6 juillet prochain, pour dire si cette modalité, qui figure toujours dans le projet de loi Asile et immigration, est conforme à la Constitution.

Accueillir des étrangers, des migrants, et dans quelles conditions ? C’est la question qui occupe ce jeudi, et jusqu’à demain, les Etats membres de l’Union européenne. Qui les occupe et qui les divise profondément. L’heure n’est pourtant plus à la crise migratoire : le nombre de personnes arrivées en Europe, via la Méditerranée, a considérablement baissé : de plus d’un million en 2015 à 172 000 l’an dernier, selon les chiffres du HCR, le Haut commissariat aux réfugiés.

C’est que la question de l’accueil des étrangers ne relève pas uniquement de statistiques. Elle fait appel à une part d’irrationnel, à l’idée qu’on se fait de la figure de l’étranger, mais aussi à la conception qu’on peut avoir de la notion d’hospitalité. C’est justement autour de cette notion que nous avons choisi de réfléchir ce soir, dans le cadre de notre partenariat mensuel avec le journal La Croix.

"Jusqu’où pousser le sens de l’hospitalité ?"

Extraits de l'émission :

Fabienne Brugère : _"_L’étranger clandestin devient malheureusement une manière pour les populistes de réaffirmer une souveraineté, de faire nation en imposant une différence entre nous et eux"

Philippe d'Iribarne : "Une grande difficulté vient de la rencontre entre deux référentiels de l’hospitalité : le référentiel traditionnel et un autre modèle juridique qui est celui d’une société de citoyens"

Liens :

Tribunes :

En partenariat La Croix et co-présenté par Guillaume Goubert

"Jusqu’où pousser le sens de l’hospitalité ?" : La Croix, le 28/06/2018

Et suivez-nous aussi sur Twitter : @Grain_a_moudre

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......