LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La concurrence permettra-t-elle aux trains d'arriver à l'heure ?

La concurrence… à tout prix ?

40 min
À retrouver dans l'émission

L'examen de la réforme de la SNCF débute à l’Assemblée nationale. Ce texte définit notamment le calendrier de l’ouverture à la concurrence du transport intérieur de voyageurs. C’est un des points de contestation des cheminots. A qui profite la concurrence ?

La concurrence permettra-t-elle aux trains d'arriver à l'heure ?
La concurrence permettra-t-elle aux trains d'arriver à l'heure ? Crédits : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT - AFP

"Un nouveau pacte ferroviaire" : c’est l’intitulé du projet de loi en discussion ce lundi à l’Assemblée nationale, alors que la SNCF connait son quatrième jour de grève. Le texte gouvernemental entend modifier l’organisation du rail français, dans la perspective de l’ouverture à la concurrence du transport intérieur des voyageurs. Laquelle concurrence devrait être opérationnelle sur le réseau à partir de 2021.

Le secteur ferroviaire n’est pas le seul à être soumis à de tels changements. C’est aussi le cas, de manière moins spectaculaire, du parc hydroélectrique français. Une partie des barrages, jusque-là exploités par EDF, est à vendre. Comme pour la SNCF, c’est la Commission européenne qui impose de mettre fin à ce monopole.

La doctrine européenne en la matière se réclame de l’intérêt des consommateurs, la concurrence ayant pour vertu de stimuler l’innovation et de faire baisser les prix à la consommation. Tels sont en tout cas les arguments avancés pour justifier ces réformes.

Mais le passage de la théorie à la pratique s’avère plus compliqué. L’économie de marché n’a pas pour souci premier les missions de service public. Et l’on se rend compte que pour être vertueuse, la concurrence a besoin d’être régulée pour ne pas produire l’inverse de l’effet recherché.

"La concurrence…à tout prix ?"

Extraits de l'émission :

Benjamin Coriat : « L’ouverture à la concurrence peut produire les plus grandes catastrophes comme elle peut assainir des situations de rente. »

Anne Perrot : « Imposer des obligations de service universel ou de service public n’est pas une mauvaise idée. »

Liens :

Articles :

Sur France Culture : 

Bibliographie

bibliography

L'économie du bien communLes Liens qui libèrent, 2018

Intervenants
  • docteure en sciences économiques, inspectrice générale des finances (IGF), ancienne vice-présidente de l’Autorité de la concurrence, membre du Cercle des économistes
  • Économiste, professeur émérite de sciences économiques à l’Université Paris XIII et membre du CA du collectif des Économistes Atterrés
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......