LE DIRECT
Emmanuel Macron et Angela Merkel lors de la signature du traité d'Aix-la-Chapelle, le 22 janvier 2019

La diplomatie manque-t-elle de transparence ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Traité d’Aix-la-Chapelle, Pacte de Marrakech, ratification du TTIP… L’opinion publique s’est récemment enflammée pour ces sujets d’actualité internationale. Alors que les théories du complot se multiplient, la diplomatie a-t-elle intérêt à préserver ses secrets ?

Emmanuel Macron et Angela Merkel lors de la signature du traité d'Aix-la-Chapelle, le 22 janvier 2019
Emmanuel Macron et Angela Merkel lors de la signature du traité d'Aix-la-Chapelle, le 22 janvier 2019 Crédits : Florian Gaertner - Getty

L’Alsace est française : elle le restera. La France a un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU : elle ne le partagera pas avec l’Allemagne. Dire cela il y a quelques semaines aurait eu valeur de truisme. Mais les contre-vérités assénées à propos du traité d’Aix-la-Chapelle, signé le 22 janvier 2019 entre la France et l’Allemagne, ont rendu nécessaire ce travail de remise à jour.

Faut-il pour autant s’en contenter ? On peut imaginer que cet événement aurait été peu médiatisé si de fausses affirmations n’avaient pas été formulées à son sujet. Idem quelques mois plus tôt à propos du Pacte de Marrakech sur les migrations. Or de tels traités engagent la vie des citoyens des pays concernés. En parler pour démentir, plutôt que pour expliquer, est donc problématique.

Voilà qui renvoie à la question plus large de la transparence dans les négociations internationales. Au nom d’une autre façon d’exercer la démocratie, plus horizontale, les sociétés réclament un droit de regard sur ces questions. Et les bouleversements liés aux développements des réseaux sociaux amplifient cette exigence. Mais jusqu’où pousser cette exigence ? Une dose minimale de secret n’est-elle pas nécessaire pour garantir l’efficacité de ces négociations ?

"La diplomatie manque-t-elle de transparence ?"

Vidéos : 

Patricia Allémonière :

Aujourd'hui, les journalistes suivent la partition donnée par le politique dans tous les domaines. Il y a une confusion le journalisme et la communication.

Michel Duclos :

Le négociateur est rarement le plus à même d'expliquer clairement les ressorts d'une négociation. Cela incombe en grande partie au pouvoir politique.

Articles : 

"Que prévoit vraiment le traité d'Aix-la-Chapelle ?" : Libération, le 19/01/2019

[abonnés] "Brexit: une diplomatie britannique qui oscille entre péché d'orgueil et ignorance" : Challenges, le 27/11/2018

"La diplomatie s’empare des réseaux sociaux" : Revue politique et parlementaire, le 15/10/2016

Tribunes : 

"Fin du secret diplomatique ?" : Aurélien Colson pour Le Monde, le 15/12/2010

"Négociations internationales : entre secret et transparence" : Aurélien Colson et Emmanuel Vivet pour La Croix, le 25/06/2015

Liens : 

"La VÉRITÉ (rien que la vérité) sur le traité franco-allemand d'Aix-la-Chapelle" : site internet de L’Elysée, le 21/01/2019

"Qu’est-ce que le TTIP ?" : Toute l'Europe, 04/08/2017

Intervenants
  • Grand reporter à TF1
  • Professeur de sciences politiques à l'ESSEC et directeur de l’Institut de recherche et d’enseignement sur la négociation (IRENE)
  • ancien ambassadeur de France en Syrie, conseiller spécial à l’Institut Montaigne
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......