LE DIRECT
La trottinette nous fait-elle perdre les pédales ?

La trottinette nous fait-elle perdre les pédales ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Depuis qu’elle est arrivée dans l’espace public, la trottinette crispe, braque, et parfois blesse. Devenue un phénomène de mode, elle concentre de nouveaux défis règlementaires. Mais elle donne aussi de nouvelles perspectives à la micro-mobilité urbaine. La trottinette est-elle l’avenir ?

La trottinette nous fait-elle perdre les pédales ?
La trottinette nous fait-elle perdre les pédales ? Crédits : Zakaria ABDELKAFI - AFP

Scène vécue à Paris il y a quelques jours, dans le 12e arrondissement. Un piéton, excédé par la présence sur le trottoir d’une trottinette électrique, s’empare de l’engin et le fait voltiger. Il atterrit (l’engin, pas le piéton) au milieu d’une piste cyclable. Moment d’énervement devenu presque ordinaire dans une ville désormais divisée en deux camps : ceux qui font de la trottinette, et les autres.

Combien sont-elles aujourd’hui à avoir investi les trottoirs de la capitale, et des autres grandes villes françaises ? Leur développement est en tout cas fulgurant.

A Paris, sept sociétés de location ont investi le marché depuis l’été dernier. Et il est vrai qu’il y a de quoi être séduit par ces nouveaux outils de locomotion, légers, disponibles, pratiques, écolos. Tout comme il y a de quoi être exaspéré par ces espèces invasives, encombrantes, dangereuses et d’une durée de vie particulièrement réduite : 28 jours en moyenne.

La trottinette électrique est devenue un symbole des difficultés à partager un espace public qui n’a pas été conçu pour cet usage. Elle révèle aussi certains aspects de l’évolution de notre société.

« La trottinette nous fait-elle perdre les pédales ? »

Vidéos :

Adrien Lelièvre :

Aujourd’hui il y a une vraie crispation au sujet de la trottinette, parce que finalement, qu’est-ce que les détracteurs de ces entreprises leur reprochent ? D’une part, elles reprochent à leurs usagers de laisser les trottinettes sur les trottoirs, et d’autre part, elles reprochent aussi aux utilisateurs de rouler, parfois à vive allure, sur les trottoirs. Je pense que c’est un problème qui peut être résolu facilement si la ville s’aménage. Les gens roulent sur les trottoirs souvent par défaut : on ne se sent pas forcément en sécurité quand on roule sur la route avec la trottinette.

Jérôme Monnet :

Les banlieues proches sont très inégalement desservies par tous les modes de transport, avec des infrastructures en mauvais état ou des choses comme ça. Le paradoxe, c’est que l’on a aujourd’hui une offre très libérale là où les distances sont parfaitement marchables, où il y a déjà la plus grande intensité de transports en commun. On pourrait imaginer des systèmes, que ce soit des trottinettes en service ou en propriété individuelle, qui permettent d’augmenter la portée des transports collectifs autour des stations de proche, moyenne et lointaine banlieue.

Articles :

"Paris veut créer des zones de stationnement pour les trottinettes", Le Monde, le 01/04/2019

"L’essor des trottinettes électriques oblige à repenser le partage de l’espace public en ville", Le Monde, le 26/06/2019

[abonnés] "Comment Paris est devenue la capitale mondiale de la trottinette électrique", Les Echos, le 16/01/2019

Intervenants
  • sociologue, maître de conférences à l’université Rennes 2
  • journaliste aux Echos, spécialiste de la micro-mobilité
  • Géographe, professeur d’aménagement et d'urbanisme à l’École d'Urbanisme de Paris, chercheur attaché au Laboratoire "Ville Mobilité Transport", membre du groupe transversal « Mobilités urbaines pédestres » du Labex Futurs Urbains
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......