LE DIRECT
La montée en puissance des plateformes comme Netflix redéfinie le rapport entre cinéma et télévision.

Le cinéma a-t-il encore besoin de la télé ?

39 min
À retrouver dans l'émission

La télévision, et Canal + en particulier, ont toujours largement financé le cinéma français. Mais les récentes tensions lors des négociations de la chronologie des médias semblent fragiliser cet équilibre. A l’heure des sVoD comme Netflix, d’autres modèles de financement du cinéma existent-ils ?

La montée en puissance des plateformes comme Netflix redéfinie le rapport entre cinéma et télévision.
La montée en puissance des plateformes comme Netflix redéfinie le rapport entre cinéma et télévision. Crédits : mphillips007 - Getty

« Le cinéma a toujours été en crise » - disait Bertrand Tavernier, il y a quelques semaines, sur France Culture. Le réalisateur ne croyait pas si bien dire, car le cinéma français est inquiet depuis quelques jours. En cause, une lettre … 

Celle envoyée il y a deux petites semaines par le président de Canal , Maxime Saada, aux différents acteurs du secteur. Une lettre cinglante qui met fin aux négociations sur la réforme de la chronologie des médias – une formule simple pour désigner une réalité complexe : l’articulation, l’interdépendance entre le cinéma, la télévision (gratuite et payante) et la diffusion des films en vidéo - à la demande, notamment. Un mécanisme de précision, composé de nombreux rouages. Un équilibre précaire, fragilisé par l’arrivée de petits nouveaux ces dernières années.

Enfin pas si petits. les plateformes de vidéos à la demande – la VOD et SVOD- Netflix, Amazon… Des groupes de plus en plus puissants, qui ne cessent de croître, de se diversifier.  Ils diffusent des films, ils en produisent aussi – s’affranchissant ainsi des salles de cinéma et des chaînes de télévision, bref d’un modèle traditionnel. 

"Le cinéma a-t-il encore besoin de la télé ?"

Articles :

Chronologie des médias : Canal claque la porte des négociations avec le cinéma : par Capital, le 24/10/2018.

A la Mostra de Venise, Netflix prend sa revanche : par Julien Baldacchino pour France Inter, le 09/09/2018.

Franck Riester : « On ne peut pas, en France, ne pas faire évoluer la chronologie des médias » : article de Julien Lausson pour Numerama le 23/10/2018.

Qu’appelle-t-on « l’exception culturelle » ? : par le site du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA).

Tribunes :

Maxime Saada : « Il faut préserver l’exception culturelle française » : tribune dans Le Monde, le 26/10/2018.

Xavier Rigault : « Il faut protéger la création cinématographique indépendante » : tribune dans Télérama, le 21/07/2017.

Liens :

Rapport d'information fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication sur la chronologie des médias : par Catherine Morin-Desailly, consultable sur le site de la documentation française.

Intervenants
  • journaliste économique, autrice de Netflix et Cie Les Coulisses d’une révolution (Armand Colin, 2018).
  • Directeur juridique de la Fédération nationale des cinémas français
  • Productrice pour Elvézir Films, présidente du collège cinéma Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI)
  • Directeur général de la SACD
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......