LE DIRECT
2020 et pour la première fois depuis trente-quatre ans, Canal+ ne diffusera pas la Ligue 1.

Le foot va-t-il tuer la télé ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Pour la première fois en France, le montant des droits TV de la Ligue 1 de football dépasse le milliard d’euros. Quel impact l’augmentation des droits a-t-elle sur les chaînes de télévision ? Cet investissement est-il rentable pour les diffuseurs ? Qui payera les pots cassés ?

2020 et pour la première fois depuis trente-quatre ans, Canal+ ne diffusera pas la Ligue 1.
2020 et pour la première fois depuis trente-quatre ans, Canal+ ne diffusera pas la Ligue 1. Crédits : Kenzo TRIBOUILLARD - AFP

Interrogé sur les raisons de sa bonne santé, Winston Churchill répondait : "No sport", pas de sport. Et bien on peut se demander si ce régime ne devrait pas être prescrit aux chaînes de télévision. Car étant donné l’inflation galopante des droits de retransmission des grandes compétitions sportives, c’est leur modèle économique qui parait en péril.

Dernier exemple en date : l’attribution des droits de la Ligue 1 de football pour la période 2020-2024. Ils viennent d’être attribués la semaine dernière pour le montant record de 1,153 milliards d’euros par saison. Somme spectaculaire pour un vainqueur inattendu : c’est le groupe espagnol Mediapro (contrôlé en partie par un fonds privé chinois) qui a remporté l’essentiel de la mise. Sa particularité : il n’a, pour l’instant, pas de chaîne de télé en France.

S’il y a des gagnants, c’est qu’il y a des perdants. Au 1er rang, Canal , connue jusque-là pour être la chaîne du foot et du cinéma. Privée de championnat, la voilà en mauvaise posture. A moins que ce soit une aubaine pour cette chaîne, que de ne plus avoir à investir autant dans des programmes qui lui coûtent plus qu’ils ne lui rapportent. Car diffuser du foot à la télé est rarement directement rentable. Pourtant, les chaînes semblent s’acharner à vouloir être, malgré tout, présentes sur ce secteur.

"Le foot va-t-il tuer la télé ?"

Extraits de l'émission :

Nathalie Sonnac : "On a changé de modèle. Le paysage et les acteurs ont changés. Les usages des téléspectateurs sont aussi en pleine évolution."

Jean-Pascal Gayant : _"_La surenchère des droits du foot va peut-être prendre fin. La ligue a pris un risque assez élevé en donnant 8 matchs sur 10 à Mediapro"

Etienne Moatti : "La hausse de 59% des droits de la Ligue 1 est due à l'entrée d'un nouvel acteur, Médiapro. Sans lui, les montants n'auraient pas autant augmenté"

Liens :

Evolution des droit TV annuels de Ligue 1 depuis 2008
Evolution des droit TV annuels de Ligue 1 depuis 2008 Crédits : AFP

Et suivez-nous aussi sur Twitter : @Grain_a_moudre

Bibliographie

Intervenants
  • professeure en sciences de l'information et de la communication à l’Université Panthéon-Assas.
  • Journaliste au journal L'Équipe en charge de l'économie du sport spécialiste des droits TV
  • Économiste spécialisé dans le sport, professeur à l’Université du Mans
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......