LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Trophée senior est l'un des événements les plus suivis de la Gamers Assembly de Poitiers

Les jeux vidéo sont-ils suffisamment pris au sérieux ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Le jeu "God of War 4" sort demain sur PS4. Un jeu dit violent, interdit aux moins de 18 ans. Mais il séduit aussi les joueurs par sa narration et par les sujets qu’il aborde. Entre art et divertissement, le jeu vidéo est-il un bien culturel comme un autre ? Pourquoi cherche-t-on à le réguler ?

Le Trophée senior est l'un des événements les plus suivis de la Gamers Assembly de Poitiers
Le Trophée senior est l'un des événements les plus suivis de la Gamers Assembly de Poitiers Crédits : GUILLAUME SOUVANT - AFP

L’eSport aux Jeux olympiques ? Pourquoi pas un jour. Le patron du CIO n’y est pas hostile. Pour Thomas Bach, la pratique de jeux vidéo dans le cadre d’une compétition peut s’apparenter à une activité sportive. Mais pour lui, il y a une ligne rouge infranchissable -il l’a dit aujourd’hui à New Delhi- : pas question d’accepter les jeux violents, contraire à l’esprit de l’olympisme.

La violence dans les jeux vidéo : voilà un reproche récurrent dont le secteur a du mal à se défaire.  En février, Donald Trump faisait par exemple un lien entre la tuerie de Parkland en Floride et l’influence néfaste de certains jeux sur la jeunesse. A quoi il faut ajouter cet autre grief : le phénomène d’addiction. L’Organisation mondiale de la santé s’apprête à reconnaitre le ‘’trouble du jeu vidéo’’ comme une maladie.

Pour autant, cela ne semble pas entamer la bonne santé du secteur. Le jeu vidéo est un créneau porteur : le marché mondial a généré 116 milliards de dollars de revenus en 2017 ; le marché français, lui, ne s’est jamais si bien porté : en hausse de 18 % l’an dernier.

C’est dire la place prise aujourd’hui par ce loisir populaire, pratiqué par une majorité de nos compatriotes, mais qui peine pourtant à asseoir sa légitimité : ainsi sa reconnaissance en tant que pratique culturelle est-elle encore à venir.

"Les jeux vidéo sont-ils suffisamment pris au sérieux ?"

Extraits :

Denis Masséglia : « Le jeu vidéo est une industrie complètement mondialisée. »

Julie Chalmette : « Ce qui est intéressant aujourd’hui avec les jeux vidéo, c’est de créer des passerelles avec d’autres domaines de la création. »

Les organisations :

  • O.M.N.S.H. : Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines
  • S.E.L.L. : Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs
  • PedaGoJeux : Le jeu vidéo expliqué aux parents

Articles :

Données sur les revenus du marché du jeu vidéo en 2017 dans le monde par région et par support, selon une étude de marché du centre d'analyse New Zoo
Données sur les revenus du marché du jeu vidéo en 2017 dans le monde par région et par support, selon une étude de marché du centre d'analyse New Zoo Crédits : SABRINA BLANCHARD, THOMAS SAINT-CRICQ - AFP

Sur France Culture :

Et suivez-nous sur Twitter : @Grain_a_moudre @Moossye @JulieDjoule @denis_Masseglia

Intervenants
  • député pour La République en marche ! de la cinquième circonscription de Maine-et-Loire, président du Groupe d'Etude Jeux Vidéo à l'Assemblée nationale
  • directrice générale de Bethesda France, présidente du S.E.L.L. (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs) et co-fondatrice de Women in Games
  • chercheuse post-doctorante au Département Sciences économiques et sociales de Télécom ParisTech, présidente de l'O.M.N.S.H. (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines)
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......