LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des milliers de personnes ont défilé dans la capitale maltaise pour demander justice pour la mort de la journaliste et blogueuse Daphne Caruana Galizia qualifiée de « Wikileaks à elle toute seule »

Y a-t-il une moindre tolérance à la corruption ?

39 min
À retrouver dans l'émission

De Bolloré à Sarkozy, du Brésil à la Corée du Sud, les affaires de corruption touchent tous les pays du monde, dans le secteur public comme dans le secteur privé. Comment peut-on lutter contre ce phénomène et avec quels outils ?

Des milliers de personnes ont défilé dans la capitale maltaise pour demander justice pour la mort de la journaliste et blogueuse Daphne Caruana Galizia qualifiée de « Wikileaks à elle toute seule »
Des milliers de personnes ont défilé dans la capitale maltaise pour demander justice pour la mort de la journaliste et blogueuse Daphne Caruana Galizia qualifiée de « Wikileaks à elle toute seule » Crédits : Matthew Mirabelli - AFP

Il était –paraît-il- un modèle de probité. Un policier intègre. José Mariano Beltrame, en charge de la sécurité à Rio pendant 10 ans, est à son tour soupçonné de corruption. Il aurait touché des pots de vin pendant la durée de son mandat. Nouvelle affaire dans un pays, le Brésil, où personne parmi les élites ne semble épargné par la lame de fond de la corruption.

Une lame de fond qui éclabousse l’ensemble de l’Amérique latine, et à laquelle aucun continent ni aucun pays ne parait échapper. Il y a un mois, l’ancienne présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, a été condamnée à 24 ans de prison pour abus de pouvoir…et corruption. Dimanche dernier, à Malte, des milliers de personnes ont manifesté pour réclamer justice plusieurs mois après l’assassinat de la journaliste Daphné Caruana Galizia, qui enquêtait sur un vaste système…de corruption. En France, l’homme d’affaires Vincent Bolloré a été mis en examen le 25 avril, dans le cadre de ses activités africaines, pour corruption d’agent public étranger.

Impossible de dresser une liste exhaustive. On peut voir dans cette profusion d’affaires la propagation d’un mal, presque impossible à stopper. On peut aussi y voir le résultat d’une prise de conscience : si ces affaires sortent désormais, c’est parce que la corruption est de moins en moins supportée, et donc de plus en plus combattue. Mais est-ce vraiment le cas ?

"Y a-t-il une moindre tolérance à la corruption ?"

Extraits de l'émission :

Carole Gomez : « La lutte contre la corruption n’est absolument pas finie : soit on est fataliste, soit, au contraire, on peut se dire qu’on a certain nombre de choses à faire et à apporter. »

Nicola Bonucci : « Les Etats se retrouvent dans un étau entre la société civile qui gronde et les organisations internationales qui poussent. »

Catherine Pierce : « La création du Parquet National Financier démontre bien que la France essaie de lutter contre la corruption et la délinquance financière. »

Les Organisations :

Analyses :

Index de perception de la corruption dans une sélection de pays, en 2012 et 2017, selon Transparency international
Index de perception de la corruption dans une sélection de pays, en 2012 et 2017, selon Transparency international Crédits : Transparency International - AFP

Sur le même thème sur France Culture :

Et suivez-nous aussi sur Twitter : @Grain_a_moudre

Intervenants
  • Directeur des affaires juridiques de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)
  • Directrice de recherche à l’Iris, spécialiste du sport dans les relations internationales, co-auteure du rapport "quand le foot s’accorde au féminin"
  • ancienne magistrate, vice-présidente de Transparency International France
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......