LE DIRECT
Manifestation et CRS et publicité "Mon poulet préféré", Gare du Nord, Paris

Est-il possible d'aimer sa police ?

43 min

Quelque part entre respect, comme au lendemain des attentats et une certaine défiance, quant à la logique de des actions policières, quelle relation la population française noue-t-elle avec sa police ?

Manifestation et CRS et publicité "Mon poulet préféré", Gare du Nord, Paris
Manifestation et CRS et publicité "Mon poulet préféré", Gare du Nord, Paris Crédits : E. Chaudet - Radio France

"Est-ce qu'il est normal d'avoir peur de sa police? " c'est le cri d'une manifestante lancé un soir de mai devant un cortège de policiers, aux abords de l'assemblée nationale, pendant les manifestations contre la loi travail.

Au même moment, dans un sondage publié dans Le Parisien, on apprenait que 72% des personnes interrogés y jugeait la police plutôt efficace. Pour autant plus de la moitié de l'échantillon interrogé pense que chaque citoyen ne serait pas traité de la même manière selon son origine. Signe d'une relation ambiguë en France entre la population française et sa police, quelque part entre respect, on l'a vu au lendemain des attentats, et une certaine défiance quant à la logique de leurs actions.

Dernièrement, c'est le New York Times, qui dans son éditorial daté de samedi dernier a pointé cette "culture de l'impunité dans la police française". Un texte paru le jour d'une manifestation à Paris en hommage à Adama Traoré, décédé il y a 3 semaines à la suite de son interpellation. Le black lives matter américain s'est exporté en France pour mettre de nouveaux mots sur un reproche récurrent depuis plusieurs décennies.

Il s'agit donc de regarder ce soir ce qui s'apparente à une impasse sociale, politique. Entre une partie de la population qui a définitivement rejeté sa police, et une certaine police qui semble elle avoir perdu le sens de sa mission. Est-il possible d'aimer sa police ?

Avec Alexandre Langlois,  responsable de la fédération police de la CGT

Céline Berthon, secrétaire générale du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN)

Alexandre Langlois et Céline Berthon, 3 août 2016
Alexandre Langlois et Céline Berthon, 3 août 2016 Crédits : M. Moneghetti - Radio France

- Pierre Douillard Lefèvre,  auteur de "L'Arme à l'oeil", ed. Bords de l'eau

L'arme à L'oeil. Violences D'Etat Et Militarisation De La Police
L'arme à L'oeil. Violences D'Etat Et Militarisation De La Police Crédits : Pierre Douillard-Lefevre / Ed. Le Bord de l'eau

Pour prolonger :

Les pieds sur terre , "Les deux manif" (23/05/2016), Reportage : Pascale Pascariello et Rémi Douat. Réalisation : Eric Lancien. "Après plus de deux mois de manifestations contre la Loi El Khomri, le syndicat majoritaire de la police, Alliance, appelait à manifester mercredi 18 mai dernier contre la «haine anti-flic». Loin derrière les barrières et les cordons de gendarmerie, une centaine de manifestants protestaient, eux, contre les violences policières, exigeant la levée de l'état d'urgence et "l'arrêt de la répression"."

Les Inrocks (29/05/2016) "Violences policières : “L’objectif n’est plus de repousser un groupe, mais de blesser des individus" : "Depuis le début des mobilisations contre la “loi travail”, la répression contre les manifestants s’accentue, et les blessés se multiplient. Pour Pierre Douillard-Lefevre, auteur de L’Arme à l’œil, ces violences sont le fruit d’une “militarisation de la police”. Entretien."

- Les Inrocks (24/07/2016), Reportage au cœur de la première manifestation « Black Lives Matter France ».

- Le Monde (23/07/2016), Rassemblement à Paris de « Black Lives Matter France » après la mort d’Adama Traoré

- New York Times (29/07/2016), éditorial, "Black Lives Matter in France, Too"

- Le Parisien (18/05/2016), Plus de huit Français sur dix ont «une bonne opinion de la police»

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......