LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les handballeuses françaises célèbrent leur qualification en finale, JO, Future Arena à Rio 18 août, 2016

La France est-elle encore une grande nation sportive?

43 min

Quelles nouvelles configurations, nouvelles données sont à prendre en compte pour mesurer le poids de la France dans une compétition aussi particulière que celle de Rio?

Les handballeuses françaises célèbrent leur qualification en finale, JO, Future Arena à Rio 18 août, 2016
Les handballeuses françaises célèbrent leur qualification en finale, JO, Future Arena à Rio 18 août, 2016 Crédits : JAVIER SORIANO - AFP

Deux pistes, deux sportifs, deux mentalités.

Il y a d'un côté, la légende jamaïcaine Bolt sur le 200m d'hier soir, qui, du haut de sa 8è médaille d'or, déclare très simplement qu'il veut être l'un des plus grands, entre Mohammed Ali et Pelé.

Et il y a aujourd'hui le Français Yohann Diniz, qui après avoir disputé le 50 km marche jusqu'au bout et non sans difficulté, ne se verra donc pas monter sur le podium ce soir. Lui qui après un abandon à Londres, une disqualification à Pékin, s'était pourtant dit, timidement, que cette fois, c'était la bonne :

"J'ai gommé le passé je suis dans le présent, c'est une nouvelle compétition de manière sereine."

Un écart qui reflète, de manière certes très artificielle, cette différence de mentalité dont parlent plusieurs entraîneurs français, pour leurs sportifs.

"Quand en Russie ou au Japon, on parlera d'efforts pour atteindre la performance, un Français parlera de sacrifices."

remarque l'ex-gymnaste russe Dimitri Karbanenko, passé par la France pour s'entraîner, propos rapportés dans le journal Le Monde.

Une conception française du sport de haut niveau qui diffère de celle qui prédomine aux Etats-Unis, en Russie par exemple, où si l'on fait du sport, c'est pour devenir un champion, observe dans ce même article la patineuse Nathalie Péchalat.

Malgré ce constat sur une formation sportive qui pourrait sans doute être améliorée, il faut tout de même observer à quel rang se situe la France à deux jours de la cérémonie de clôture des JO. 7è au classement des médailles, 34 au total dont 12 d'or. C'est certes moins qu'à Londres et bien moins qu'à Pékin. Mais la grandeur d'une nation sportive ne se décide-t-elle qu'à la seule vue du nombre de médailles? Quelles nouvelles configurations, nouvelles données sont à prendre en compte pour mesurer le poids de la France dans une compétition aussi particulière que celle de Rio.

La France est-elle encore une grande nation sportive?

Avec :

Marc Lévêque, psychologue du sport

Stéphane Mandard, chef du service des sports au Monde

Marina Honta, professeure à l’Université de Bordeaux

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......